Passion Napoléon1 Index du Forum
 
 
 
Passion Napoléon1 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Chants Révolutionnaires

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion Napoléon1 Index du Forum -> La Vie de Napoléon Bonaparte -> La Révolution Française et Napoléon Bonaparte
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marie
Queen
Queen

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2010
Messages: 2 498
Localisation: France

MessagePosté le: Sam 1 Jan - 17:30 (2011)    Sujet du message: Chants Révolutionnaires Répondre en citant

Ah ? ça ira, ça ira…

La Révolution française eut son lot de chansons et refrains dont certains sont arrivés jusqu’à nous comme La Marseillaise et La Carmagnole. Le refrain qui suit ne se compose que de 4 vers, ce qui explique peut-être son succès :

Ah, ça ira, ça ira, ça ira
Les aristocrates à la lanterne
Ah, ça ira, ça ira, ça ira
Les aristocrates on les pendra.


Ces quelques mots sont bien dans l’humeur du temps où la vindicte populaire s’en prenait volontiers aux ex-classes dirigeantes et bien des nobles furent effectivement pendus haut et court au premier réverbère venu sans autre forme de procès.

Pendant la Terreur (septembre 1793 au 27 juillet 1794), la guillotine remplaça le plus souvent la pendaison et les nobles ne furent plus les seules victimes. Le peuple de Paris, lorsqu’il chantait Ah ça ira s’en prenait à tous ceux qui, à leurs yeux, n’étaient pas de « bons révolutionnaires ».

Suite à un rapport rédigé par un certain Merlin, la Convention nationale vota le 17 septembre 1793 la loi des suspects qui recommandait d’arrêter partout en France toute personne, aristocrate ou non, qui s’était montrée favorable  à l’Ancien Régime ou même trop tiède envers le nouveau. Comme chaque fois, des abus s’ensuivirent ; dénonciations et délations allèrent bon train. On dénonçait pour ne pas paraître suspect soi-même. Bien sûr les ci-devant nobles tombaient d’emblée sous le coup de cette loi mais également les hommes du peuple qui s’étaient vu refuser un certificat de civisme, les fonctionnaires qui avaient pu laisser échapper une critique envers la Révolution, les parents d’émigrés, les rares accusés sortis acquittés des tribunaux révolutionnaires, le voisin avec lequel on avait un différend, l’ennemi personnel, l’amant de sa femme, le concurrent en affaires… en un mot, tout le monde suspectait tout le monde et, plus les exécutions se multipliaient, plus le peuple chantait Ah, ça ira. Au total, environ 300 000 personnes furent incarcérées en application de cette loi qui ne fut abolie que le 4 octobre 1795.



la CARMAGNOLE
Air révolutionnaire, auteur inconnu


Dansons la Carmagnole
Vive le son, vive le son
Dansons la Carmagnole
Vive le son du canon
Mme Veto avait promis
De faire égorger tout Paris (bis)
Mais son coup a raté
Elle s’est cassé le nez
Dansons la Carmagnole
Vive le son, vive le son
Dansons la Carmagnole
Vive le son du canon


Cet air révolutionnaire où Mme Veto, Marie Antoinette, est brocardée, remonte à 1792 et trouve son origine dans le costume que portaient les ouvriers à cette époque. En voici la description faite par Dezobry et Bachelet dans leur Dictionnaire de biographie : « un gilet-veste, un large pantalon en cuir, un bonnet de police ou un bonnet rouge et une cravate rouge nouée négligemment sur la poitrine ».

Cette chanson apparut après l’arrestation de Louis XVI et connut un énorme succès dans tous les lieux où le peuple s’amusait. L’air fut même joué par certaines musiques de régiment mais la chanson et la danse qui y correspondaient furent interdites sous le Consulat par Bonaparte.

Qui à dit quoi ?" les grands mots qui ont fait l'histoire de Daniel Appriou



_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 1 Jan - 17:30 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Léonor
Tiguidoo
Tiguidoo

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juil 2010
Messages: 921
C.1èr et 2ième Empire: 1ièr

MessagePosté le: Ven 28 Jan - 07:46 (2011)    Sujet du message: Chants Révolutionnaires Répondre en citant

Marseillaise sur la mort de Louis XVI
(1793, sur l'air du chant des Marseillais)
Traître ennemi de la Patrie,
Ton dernier jour est arrivé.
Indigné de ta perfidie,
Tout ton peuple s’est soulevé. (bis)
Dans les cités, dans les campagnes ,
Vois-tu tous nos braves soldats ?
L’équité seule armant leurs bras,
Crier à leurs fils, à leurs compagnes :
Aux armes, Citoyens, plus de rois désormais ;
Marchez, marchez, qu’un sang impur soit tari pour jamais.
Roi dont nous fûmes les esclaves,
Tous nos serments sont abjurés.
Vous chargiez vos peuples d’entraves,
En profanant leurs droits sacrés : (bis)
Sans cesse outrage sur outrage,
Quel sort ! L’avions-nous mérité ?
Une auguste nécessité
Sollicite un juste courage :
Aux armes, Citoyens, plus de rois désormais ;
Marchez, marchez, qu’un sang impur soit tari pour jamais.
Monstre, à des forces étrangères,
Ta tyrannie a dons recours ?
On peut tout sur des mercenaires,
Venant soi-même à son secours. (bis)
Tes mains enfin sont enchaînées,
N’attends que le plus triste sort ;
D’un Roi qui nous donna la mort,
Thémis a coupé les années.
Aux armes, Citoyens, plus de rois désormais ;
Marchez, marchez, qu’un sang impur soit tari pour jamais.
Qu’ils tremblent ces rois parricides,
En horreur à tous les partis !
Oui, tous les rois sont des perfides,
Ils nous ont eux-mêmes avertis (bis)
Qu’il était temps de les combattre :
Leurs simulacres écrasés,
Disent à nos cœurs embrasés
Qu’il fallait enfin les abattre.
Aux armes, Citoyens, plus de rois désormais ;
Marchez, marchez, qu’un sang impur soit tari pour jamais.
Mais Républicains magnanimes,
Dont l’aurore annonce un beau jour,
Peu de sang, et jamais de crimes
De la paix fixent le retour. (bis)
Voilà le cri, le cri de l’âme,
Grand Dieu ! qu’il soit donc entendu
Par toi, qui seul a défendu
Ton pays que l’honneur enflamme.
Aux armes, Citoyens, plus de rois désormais ;
Marchez, marchez, qu’un sang impur soit tari pour jamais.
Oui, je me voue à ma Patrie,
Comme je m’immole à l’honneur :
Je perdrais mille fois la vie
Avant de mentir à mon cœur.(bis)
Que m’importe mon existence
Hélas ! je ne puis qu’en changer ;
Mais ma Patrie est en danger,
Je céderais sans résistance !
Aux armes, Citoyens, punissons nos bourreaux ;
Marchons, marchons, la France entière est pleine de Héros.




http://www.chansons-net.com/mil/mil161.html


Revenir en haut
Drouet Cyril
chevalier
chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2010
Messages: 1 207

MessagePosté le: Ven 28 Jan - 19:14 (2011)    Sujet du message: Chants Révolutionnaires Répondre en citant

Bien des Marseillaises ont existé. Il en existe même une de Vendée, célèbre dans le Bocage depuis qu'elle fut à l'origine de la première grande défaite républicaine de la Grande Guerre (bataille de la Guérinière, 19 mars 1793).

Pour la Carmagnole et le Ca ira, ces quelques vers seulement font tristes mines.
En leur entier :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ah_!_ça_ira

http://fr.wikipedia.org/wiki/Carmagnole_(chant)
_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Revenir en haut
Maréchal Lannes
Tiguidoo
Tiguidoo

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juil 2010
Messages: 310
Localisation: Seine-et-Marne
Masculin Balance (23sep-22oct) 鼠 Rat

MessagePosté le: Ven 28 Jan - 22:08 (2011)    Sujet du message: Chants Révolutionnaires Répondre en citant

D'autres chansons révolutionnaires ici : http://membres.multimania.fr/histoire1789/chansoncadre.htm
_________________
"Un amiral doit savoir mourir sur son banc de quart." (Brueys à Aboukir)


Revenir en haut
Drouet Cyril
chevalier
chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2010
Messages: 1 207

MessagePosté le: Sam 29 Jan - 08:39 (2011)    Sujet du message: Chants Révolutionnaires Répondre en citant

La Marseillaise vendéenne :

Allons, armées catholiques,
Le jour de gloire est arrivé :
Contre nous de la République
L'étendard sanglant est levé.
Entendez-vous dans ces campagnes
Les cris impurs des scélérats !
Ils viennent jusque dans vos bras,
Prendre vos filles et vos femmes.

Aux armes, Poitevins ! formez vos bataillons ,
Marchez, marchez, le sang des bleus
Rougira vos sillons !

 

 

Quoi ! des gueux infâmes d'hérétiques
Feraient la loi dans nos foyers !
Quoi ! des muscadins de boutique
Nous écraseraient sous leurs pieds !
Et leur Rodrigue abominable,
Infâme suppôt du démon,
S'installerait en la maison
De notre Jésus adorable !

Aux armes, Poitevins ! formez vos bataillons ,
Marchez, marchez, le sang des bleus
Rougira vos sillons !

 

 

Tremblez pervers et vous timides,
La bourrée des deux partis !
Tremblez ! vos intrigues perfides
Allant enfin se mettre à prix !
Tout est levé pour vous combattre
De Saint-Jean-de-Mont à Beaupreau,
D'Angers à la ville d'Airvault
Nos gars ne veulent que se battre.

Aux armes, Poitevins ! formez vos bataillons ,
Marchez, marchez, le sang des bleus
Rougira vos sillons !

 

 

Chrétiens ! vrais fils de l'Eglise,
Séparez de vos ennemis
La faiblesse à la peur soumise
Que verrez en pays conquis ;
Mais ces citoyens sanguinaires,
Mais les adhérents de Camus,
Ces prêtres jureurs et intrus
Causes de toutes nos misères....

Aux armes, Poitevins ! formez vos bataillons ,
Marchez, marchez, le sang des bleus
Rougira vos sillons !

 



0 sainte vierge Marie I
Conduis, soutiens nos bras vengeurs !
Contre une séquelle ennemie
Combats avec tes zélateurs !
A nos étendards la victoire
Est promise dès ce moment,
Et le régicide expirantVerra ton triomphe et notre gloire.
Aux armes, Poitevins ! formez vos bataillons ,
Marchez, marchez, le sang des bleus
Rougira vos sillons !



_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Revenir en haut
Pauline Bonaparte
Lady
Lady

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2010
Messages: 198

MessagePosté le: Sam 29 Jan - 08:48 (2011)    Sujet du message: Chants Révolutionnaires Répondre en citant

Marie a écrit:
 



la CARMAGNOLE
Air révolutionnaire, auteur inconnu


Dansons la Carmagnole
Vive le son, vive le son
Dansons la Carmagnole
Vive le son du canon
Mme Veto avait promis
De faire égorger tout Paris (bis)
Mais son coup a raté
Elle s’est cassé le nez
Dansons la Carmagnole
Vive le son, vive le son
Dansons la Carmagnole
Vive le son du canon


Cet air révolutionnaire où Mme Veto, Marie Antoinette, est brocardée, remonte à 1792 et trouve son origine dans le costume que portaient les ouvriers à cette époque. En voici la description faite par Dezobry et Bachelet dans leur Dictionnaire de biographie : « un gilet-veste, un large pantalon en cuir, un bonnet de police ou un bonnet rouge et une cravate rouge nouée négligemment sur la poitrine ».

Cette chanson apparut après l’arrestation de Louis XVI et connut un énorme succès dans tous les lieux où le peuple s’amusait. L’air fut même joué par certaines musiques de régiment mais la chanson et la danse qui y correspondaient furent interdites sous le Consulat par Bonaparte.

Qui à dit quoi ?" les grands mots qui ont fait l'histoire de Daniel Appriou








ah, bin, je l'avais pas vu celle là Wink

Revenir en haut
Marie
Queen
Queen

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2010
Messages: 2 498
Localisation: France

MessagePosté le: Dim 15 Mai - 15:22 (2011)    Sujet du message: Chants Révolutionnaires Répondre en citant

Citation:
Cette chanson apparut après l’arrestation de Louis XVI et connut un énorme succès dans tous les lieux où le peuple s’amusait. L’air fut même joué par certaines musiques de régiment mais la chanson et la danse qui y correspondaient furent interdites sous le Consulat par Bonaparte.


Voilà, qui montre le bon sens de Napoléon!
_________________


Revenir en haut
Joséphine
Grognard
Grognard

Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2013
Messages: 69
Localisation: Alsace
Féminin

MessagePosté le: Jeu 28 Aoû - 08:10 (2014)    Sujet du message: Chants Révolutionnaires Répondre en citant

Tous les chants révolutionnaires me semblent plus ou moins barbares. La Carmagnole ne fait pas exception à la règle pour moi ! Napoléon a bien fait de l'interdire !
_________________
Joséphine avait donné le bonheur à son mari, et s'était constamment montrée son amie la plus tendre...
[Napoléon]


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:42 (2017)    Sujet du message: Chants Révolutionnaires

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion Napoléon1 Index du Forum -> La Vie de Napoléon Bonaparte -> La Révolution Française et Napoléon Bonaparte Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com