Passion Napoléon1 Index du Forum
 
 
 
Passion Napoléon1 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Les biographies du pendu
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion Napoléon1 Index du Forum -> Autres Sujets en Rapport avec Napoléon Bonaparte -> Autres sujets
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
labellepoule
Grognard
Grognard

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2010
Messages: 2 917
Masculin

MessagePosté le: Sam 8 Jan - 23:58 (2011)    Sujet du message: Les biographies du pendu Répondre en citant



      Gaspar Melchor Jovellanos

             Né le 5 Janvier 1744 à Gijon, décèdé le 28 Novembre 1811 à Puerto de Vega

    Issu d'une famille noble, il étudie philosophie et droit successivement à Oviedo, Avila et à l'université d'Alcala.
    En 1778, le roi le nomme juge de la Cour à Madrid.
    En 1780, il est nommé au conseil d'ordres militaires.
       Au cours de l'année 1790, son ami Francisco Cabarrus est emprisonné.
Jovellanos se retire à Gijon et s'astreint à des traveaux littéraires et fonde l'institut des Asturies destiné à promouvoir l'industrie, l'agriculture et les reformes sociales de sa région.
     En 1795, l'inquisition cherche à detruire son travail, mais le prestige de Jovellanos est reconnu.
    En 1797, il revient au devant de la scène politique, est nommé Ambassadeur en Russie, puis revient et est nommé ministre de la Justice.
     Le 16 Aout 1798, il est victime d'une tentative d'empoisonnement, ce qui l'oblige à se retirer de nouveau dans sa ville natale.
     Victime de dénonciations anonymes obscures, il est arreté à son domicile, fait prisonnier d'Etat le 13 Mars 1801.

     Il est retenu à la Chartreuse de Valldemossa pendant un an, puis au chateau de
 Bellver ( Palma de Majorque).
     Lors du soulevement d'Aranjuez, il est libèré.
     A son accession sur le trone d'Espagne, Joseph Bonaparte lui propose un poste de ministre. Jovellanos refuse et rejoint le parti patriote
     Au mois de Septembre, il accepte sa nomination de représenter les Asturies au conseil supreme d'administration centrale du royaume, composé de représentants désignés par chacun des conseils provinciaux, destiné à lutter contre Napoléon, le 25 Septembre 1808.
     En Janvier 1811, il se retire à nouveau à Gijon. Le 7 Aout 1811, les troupes françaises envahissent à nouveau sa ville natale et l'oblige à prendre la fuite.
     Il s'embarque à bord d'un brick qui le conduit jusqu' à la ville de Puerto de Vega.
     Tombé gravement malade, il y décédera le 28 Novembre 1811.
   
   
_________________
Siéyès:"Messieurs,vous avez un maitre!Cet homme sait tout,veut tout et peut tout!"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 8 Jan - 23:58 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
paulina
Lady
Lady

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juin 2010
Messages: 839
Localisation: Bretagne
Féminin Verseau (20jan-19fev)
C.1èr et 2ième Empire: 3ième

MessagePosté le: Sam 22 Jan - 15:59 (2011)    Sujet du message: Les biographies du pendu Répondre en citant

François-Joseph Talma



François-Joseph Talma jouant la mort de César,tragédie en trois actes de voltaire à Erfut devant Napoléon et Alexandre 1er

TALMA François-Joseph (1763-1826)

imagegoogle
texte le magazine du consulat et de l'empire


Revenir en haut
Maréchal Lannes
Tiguidoo
Tiguidoo

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juil 2010
Messages: 310
Localisation: Seine-et-Marne
Masculin Balance (23sep-22oct) 鼠 Rat

MessagePosté le: Sam 22 Jan - 16:38 (2011)    Sujet du message: Les biographies du pendu Répondre en citant

Le clou des citations célèbres de Corneille par Talma, à cette entrevue d'Erfurt 1808, devait être celle-ci :
"L'amitié d'un grand homme est un bienfait des dieux." (Œdipe)
_________________
"Un amiral doit savoir mourir sur son banc de quart." (Brueys à Aboukir)


Revenir en haut
labellepoule
Grognard
Grognard

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2010
Messages: 2 917
Masculin

MessagePosté le: Lun 24 Jan - 18:19 (2011)    Sujet du message: Les biographies du pendu Répondre en citant

 Karl  Mack Von Leiberich.
     Né le 25 Aout 1752  en Bavière à Nennslingen, décédé le 22 Décembre 1828.
1770. Il s'engage  dans la cavalerie ou officie un de ses oncles en tant que commandant
d'escadron. Il y devient officier 7 années plus tard.
     Lors de la guerre de succession de Bavière, il est choisi pour entré au service du Comte Kinsky, et se retrouve sous l'autorité du FeldMarshal Comte Lacy.
     Remarqué pour son travail, il est promu premier Lieutenant en 1778.
 Capitaine, il est rattaché au quartier général en 1783.

    Le Comte Lacy, le plus réputé des généraux de l'armée Autrichienne le tient en haute estime.
    En 1785, Mack se marie avec Katherine Gabrieul et il est anobli sous le titre de Mack Von Leiberich.
    En guerre contre les Turcs, il est affecté au quartier général, devenant en 1788, major et aide de camp personnel de l'Empereur.
    En 1793, il est fait intendant général  du Prince Josias de Saxe-Cobourg, commandant des Pays-Bas.
    Mack se distingue durant cette campagne,  en particulier lors de la bataille de Neerwinden. Il est blessé à Famars.
    En 1797, il est promu lieutenant feldmarshal, puis prend le commandement de l'armée Napolitaine.
    En 1804,  les partisans à la guerre de la cour Autrichienne cherche un général  capable de s'opposer à la politique de paix de l'Archiduc Charles. Il est fait intendant général de l'armée et a mission de preparer la guerre contre la France.
    Il sera considéré comme le responsable de la défaite d'Ulm.
   Apres Austerlitz, il est traduit en cour martiale de fevrier 1806 à juin 1807.
   Il est condamné à etre déchu de son rang et à etre emprisonné 2 ans.
   Il est libèré en 1808.
   Il décède en 1828 à l'age de 76 ans.

      
_________________
Siéyès:"Messieurs,vous avez un maitre!Cet homme sait tout,veut tout et peut tout!"


Revenir en haut
Jean-Yves
chevalier
chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2010
Messages: 789
Localisation: Evreux
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat

MessagePosté le: Sam 29 Jan - 22:36 (2011)    Sujet du message: Les biographies du pendu Répondre en citant

                               Jean-Jacques Lenoir-Laroche

Né à Grenoble le 29.04.1749. Avocat à Paris.. Il fut élu député du Tiers état aux Etats-Généraux. Il fit des articles dans le journal de Perlet, un journaliste royaliste ainsi que dans "le Mercure de France" et dans "le Monirteur", il publia des articles républicains.  Lors de la lutte qui s'établit  avant le 18 fructidor entre le directoire et les deux conseils, il seprononça contre la faction royaliste. Il publia, alors, plusieurs écrits sur l'état de la France, sur la conspiration de Grenoble, sur les abus de la presse et sur l'importance des élections de l'an V (5.07.1797). Il fut nommé au ministère de la police mais il n'y resta que 20 jours et fut remplacé le 8 thermidpr par Sotin.
Il publia, en 1795, "l'Examen de la constitution qui convient le  mieux à la France", dans lequel il se déclara ennemi des anarchistes.
En quittant le ministère, il reprit ses fonctions de professeur de législation à l'école centrale de Panthéon. Peu après, il fut élu au conseil des 500.
Après le 18 brumaire, il fut appelé au sénat dont il fit partie jusqu'en 1814. Il signa la déchéance de Napoléon et se prononça pour le rétablissement du trône des Bourbons, aussi Louis XVIII le nomma pair de France le 4.06.1814. Il ne fut rien durant les 100 jours ; mais , à la seconde restauration il rentra dans la chambre des pairs, où siège parmi les membres constitutionnels.
Sa femme publia divers ouvrages sous l'anonymat et fit élever à grand frais le Calvaire des lauriers, sur les coteaux d'Aulnay, près de Sceaux.
















Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
labellepoule
Grognard
Grognard

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2010
Messages: 2 917
Masculin

MessagePosté le: Dim 30 Jan - 22:05 (2011)    Sujet du message: Les biographies du pendu Répondre en citant



               Abdallah Dasbune. Né le 26 Octobre 1776 à Bethléem, mort le 22 Novembre 1859 à Melun. Son nom sera francisè en Abdalla D'Asbonne.
               Il fut Mamelouk et servit dans la Garde Impériale.En 1834, il est nommé Consul de France à Mascara auprés du fameux Emir, Abdel-Kader.Il resta en poste jusqu'en 1837. Il est issu d'une famille grecque orthodoxe, la famille Hazboun.

         A l'arrivée de Bonaparte au Proche-Orient, il s'engage dans l'armée Française le 02 Aout 1798 comme guide interprete à l'Etat-Major général de l'armée d'Orient.
         Il participe à la campagne d'Egypte et de Syrie. A la bataille d'Héliopolis, il est gravement blessé et a son premier cheval, tué sous lui.
         Incorporé dans les "Janissaires" Syriens en 1800, il arrive en France en Novembre 1801 avec les troupes Françaises retirées d'Orient, et entre dans le nouveau corps des Mamelouks de la Garde Consulaire, stationné à Melun.
         Le 15 Avril 1802, il est promu sous-lieutenant et membre de la Légion d' Honneur dans les toutes premières promotions, le 14 Juin 1804.
         Le 02 Décembre 1805, il se distingue à Austerlitz en chargeant sur le Pratzen parmi les 48 Mamelouks de la Garde Impériale. Son cheval tué, il en prend un autre pour repartir à l'assaut des Russes.
         Le 26 Décembre 1806, il est blessé de 7 coups de Sabre à Golymin et a encore un cheval tué sous lui.
         En 1812, il est de la campagne de Russie, en 1813 de la campagne de Saxe ou le 27 Aout à Dresde, il est blessé à nouveau par un boulet qui tue son cheval.

En 1814, lorsque l'escadron des Mamelouks est dissous, il est incorporé au Corps Royal des chevau- Legers de France. Il fait partie de l'armée royale qui tente  d'interdire à l' Empereur l'accès à Paris.
Le 17 Mars 1815, deux jours avant la fuite de Louis XVIII, il est fait chevalier de l'ordre de Saint-Louis.
En 1830,  il reprend du service comme interprete lors de la conquete d'Algérie à l'Armée expéditionnaire d'Afrique.
Deux ans plus tard, il est fait officier de la Légion d'Honneur.
En 1834, il est nommé Consul de France par Louis-Philippe à Mascara. Il y reste en poste jusqu'en 1837.
Il revient en France et s'installe à Melun.Il y meurt le 22 Novembre 1859 à l'age de 83 ans.
             
           

_________________
Siéyès:"Messieurs,vous avez un maitre!Cet homme sait tout,veut tout et peut tout!"


Revenir en haut
paulina
Lady
Lady

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juin 2010
Messages: 839
Localisation: Bretagne
Féminin Verseau (20jan-19fev)
C.1èr et 2ième Empire: 3ième

MessagePosté le: Lun 31 Jan - 18:22 (2011)    Sujet du message: Les biographies du pendu Répondre en citant




                                       François Durutte

                            Né le 13, baptisé le 14  juillet 1767 à Douai.

Il est issu d'une famille aisée de drapiers, orphelin de père à quatre ans, après des études secondaires il s'engage le 1er avril 1792 au 3e bataillon des volontaires du nord.

Il sert, comme lieutenant, à l'état-major de Dumouriez, présent à Jemmapesle 6 novembre  1792,il est blessé à la jambe à fort Klundert.

A Hondschoote, le 8 septembre 1793,il est promu commandant major des tranchées au siège d'Ypres.Sous-chef d'état-major  de Moreau le 19 septembre1799, il est ensuite blessé à la tête à Bergen.

Nommé général de brigade, il sert en décembre 1800 Moreau à Hohenlinden avant d'être promu général de division le 27 août 1801.

Il épouse le 1er novembre 1801 à Ypres, Antoinette de Meezemacker.

Entre 1804 et 1809, il commande la division militaire de Toulouse, puis devient gouverneur de l'ile d'Elbe . Le 28 mars 1809, appelé par Eugéne en Italie, il combat Giulay et est blessé à Saint-Michel.

Brillant à Raab puis Wagram, il est promu baron, mais demeure peu doté et peu décoré.

En 1812, gouverneur apprécié à Berlin, on le retrouvera ensuite en Pologne (32e division) puis à Lutzen, Bautzen, ou il est promu comte sans dotation. Le 6 septembre 1813, il protège la retraite de Dennwitz.les 16 et 19 octobre 1813, il se  signale brillamment à Leeipzig malgré la trahison saxonne.

Le 1er Janvier 1814 au 6e corps de Marmont, on le trouve à Metz ou il est nommé gouverneur je 15 janvier, après la fin du siège le 10 avril 1814, il est confirmé gouverneur de la 3e division  à la première restauration.

Ayant rejoint aux cent-jours, il se signale une nouvelle fois à Waterloo le 18 juin 1815.

Mutilé, réformé, il se retire à Ypres (Belgique) chez son épouse ou il décédera le 18 avril 1827

magazine du consulat et de l'empire


Revenir en haut
marbeuf
Grognard
Grognard

Hors ligne

Inscrit le: 29 Aoû 2010
Messages: 1 410
Localisation: France
Masculin 虎 Tigre

MessagePosté le: Mar 1 Fév - 15:19 (2011)    Sujet du message: Eugène Répondre en citant




Eugène - François Vidocq


Né le 24 Juillet 1775 à Arras où il passe une enfance difficile , commettant de nombreux larcins , allant même jusqu'à voler ses parents .

Il s'engage dans l'armée révolutionnaire et il combat à Valmy et à Jemmapes , mais il déserte .
Envoyé successivement au bagne de Brest et de Toulon , il s'en évade, utilisant ses talents de transformiste .

En 1806 , il propose ses services d'indicateur à la Police de Paris .

En 1811 , le préfêt le place à la tête de la Brigade de Sureté , un service de police dont les membres sont d'anciens condamnés et dont le rôle est de s'infiltrer dans le " milieu " .
Durant toute cette période , il va jouir d'un certain succès , mais aussi d'une rancune tenace parmi les policiers " classiques " .

Démissionnaire ( 1827 ) , il se ruine dans une fabrique de papier à St Mandé et rentre dans la Police ( 1833 ) comme chef de la Sureté .

Peu après , il fonde ce qui sera la première agence de détectives privés .

Il meurt le 11 Mai 1857 , à Paris , des suites du choléra .


Sources " wikipédiesques "
_________________
"Mon Dieu , qu'avons nous fait ? " : Bob Lewis copilote d ' Enola Gay .


Revenir en haut
labellepoule
Grognard
Grognard

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2010
Messages: 2 917
Masculin

MessagePosté le: Mer 2 Fév - 23:37 (2011)    Sujet du message: Les biographies du pendu Répondre en citant

Bonsoir et désolé de ne pas présenter de portrait de notre personnage...

      Jean Abram Noverraz ( 1790-1849)
 "Grand et gros Suisse obtus", cette sévère qualification de Noverraz par Marcel Dunan , Ali (Saint-Denis), ne l'aurait surement pas déniée, lui qui à Sainte-Hélène comme pendant le voyage de 1840 eut maille à partir avec celui que Napoléon, pour sa part, appelait son "ours d'Helvetie". S'il était d'une fidélité à toute épreuve à l'égard de son maitre, il était assez mauvais camarade, brutal et irascible, et sa force physique devait impressionner le délicat et mince Ali. Napoléon eut un jour cette boutade: " Ou en serions nous tous ici, si l'on était au temps ou la force était le véritable sceptre ? Voila Noverraz qui nous sert. Il serait notre roi à tous ".

       Né le 20 Octobre 1790 à Cully, dans le canton de Vaud, Noverraz est venu à Paris en 1809 pour y trouver un emploi de domestique. Garçon d'attelage aux Ecuries Impériales, le 1er Mars 1810, il montera en grade avec un court intermède comme valet de pied dans les premiers mois de 1813.
       Il fut choisi par Caulincourt pour accompagner Napoléon de Fontainebleau à l'ile d'Elbe sur le siège de sa voiture. Sur la route, en Provence, à Orgon, il défenditdes assauts de la foule, avec son simple couteau d' ordonnance, l'Empereur qui lui en fut toujours reconnaissant.
       Mais Ali ayant rejoint l'ile d'Elbe, reprit son sevice de Mameluk et Noverraz celui de chasseur. Il rentra dans ces fonctions aux cent-jours et à Sainte-Hélène fut à la fois second valet de chambre et huissier du cabinet.
       En 1840, Noverraz vivait près de Lausanne. Il mourra en 1849, après s'etre remarié une seconde fois. Sa seconde épouse lui survécut et toucha en 1855, le solde des "legs" du testament de l'Empereur...31279 Fr.....

_________________
Siéyès:"Messieurs,vous avez un maitre!Cet homme sait tout,veut tout et peut tout!"


Revenir en haut
Pauline Bonaparte
Lady
Lady

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2010
Messages: 198

MessagePosté le: Jeu 3 Fév - 09:05 (2011)    Sujet du message: Les biographies du pendu Répondre en citant

Merci

Revenir en haut
paulina
Lady
Lady

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juin 2010
Messages: 839
Localisation: Bretagne
Féminin Verseau (20jan-19fev)
C.1èr et 2ième Empire: 3ième

MessagePosté le: Ven 4 Fév - 14:16 (2011)    Sujet du message: Les biographies du pendu Répondre en citant

Pierre Alexandre Edouard Fleury de Chaboulon

Secrétaire du cabinet de Napoléon.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fleury_de_Chaboulon


Revenir en haut
marbeuf
Grognard
Grognard

Hors ligne

Inscrit le: 29 Aoû 2010
Messages: 1 410
Localisation: France
Masculin 虎 Tigre

MessagePosté le: Ven 4 Fév - 14:35 (2011)    Sujet du message: Les biographies du pendu Répondre en citant

Larrey ( Dominique Jean , baron ) ,
chirurgien militaire français ( Beaudéan 1766 - Lyon 1842 )

Chirurgien en chef de la Grande Armée ,il suit Napoléon dans toutes ses campagnes , jusqu'à Waterloo , où il est blessé et fait prisonnier .
Surnommé la " Providence du soldat " , il fut professeur au Val-de-Grace , chirurgien en chef de l'hôpital du Gros- Caillou et des Invalides . Membre de l'Académie des sciences ( 1829 )

Un aperçu de son rôle ici :

http://passionnapoleon.xooit.com/t246-Medecine-de-l-armee-napoleonienne.htm
_________________
"Mon Dieu , qu'avons nous fait ? " : Bob Lewis copilote d ' Enola Gay .


Revenir en haut
paulina
Lady
Lady

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juin 2010
Messages: 839
Localisation: Bretagne
Féminin Verseau (20jan-19fev)
C.1èr et 2ième Empire: 3ième

MessagePosté le: Lun 7 Fév - 18:57 (2011)    Sujet du message: Les biographies du pendu Répondre en citant

Jean-Louis Lombard



http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Lombard


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:52 (2017)    Sujet du message: Les biographies du pendu

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion Napoléon1 Index du Forum -> Autres Sujets en Rapport avec Napoléon Bonaparte -> Autres sujets Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com