Passion Napoléon1 Index du Forum
 
 
 
Passion Napoléon1 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

COMBATS SUR LA RIVE DROITE DE LA LOIRE

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion Napoléon1 Index du Forum -> l'histoire militaire -> Les grandes batailles napoleoniennes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marie
Queen
Queen

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2010
Messages: 2 498
Localisation: France

MessagePosté le: Ven 17 Déc - 10:19 (2010)    Sujet du message: COMBATS SUR LA RIVE DROITE DE LA LOIRE Répondre en citant

Les Royalistes s'entendaient mieux sur la rive droite. D'Andigné y tenait tête à Lamarque ; et à Muzilla, dans le Morbihan, Sol de Grisolles, le comte de Francheville, Joseph Cadoudal et les collégiens de Vannes rappelaient les plus beaux jours de la Grand'Guerre.
Alors piqués d'émulation, les chefs vendéens, après s'être associés par une réparation tardive au deuil glorieux des funérailles de La Rochejaquelein et avoir exprimé sincèrement leurs regrets du « malentendu » qui les avait empêchés de se porter dans le Marais, se déclarèrent prêts à continuer la guerre.
« Pour se disculper de tout soupçon d'avoir écouté les émissaires de Fouché, ils rudoyèrent l'envoyé du général Lamarque qui leur apportait l'acceptation des conditions qu'eux-mêmes avaient posées » (1). Ils nomment Sapinaud généralissime et Auguste de La Rochejaquelein major-général. C'était rapprocher le Nestor et l'Achille de l'insurrection. Mais les mêmes sentiments, les mêmes mauvais vouloirs se reproduisirent. Au fond, sauf Auguste de La Rochejaquelein, les commandants de l'armée royale voulaient attendre le résultat de la première bataille sur la frontière pour rendre leur épée ou la tirer une seconde fois du fourreau. Au fait, jusqu'au 16 juin, il y eut une sorte de trêve imposée autant par l'apathie des chefs que par la lassitude de leurs hommes (2).
Pendant ce temps Travot ne demeurait pas inactif. Le 9 juin, il enlève aux environs de Saint-Gilles des canons, des fusils et des munitions qu'une troupe de rebelles essayait de faire passer dans le Bocage. Le 19 il arrive à la Grolle, près Vieillevigne, et attaque les divisions angevines de Caqueray, de la Sorinière et du Doré. Après un combat sanglant, les impérialistes, repoussés de toutes parts, sont enfoncés et poursuivis jusqu'à Rocheservière.
Le lendemain le général bonapartiste Lamarque, attaqué par Saint-Hubert, le rejette au loin et s'avance au-devant de Suzannet, qui arrivait au secours des royalistes.

-----------------------------

1) Lettre de Lamarque aux généraux vendéens. Nantes, 9 juin. Rapport de Larnarque à Davout. Nantes. 11 juin. (Arch. Guerre, Armée de l'Ouest). Canuel Mémoire sur la guerre de Vendée, 207-209. - Henry Houssaye, 1815, p. 579.
(2) Henry Houssaye, 1815, page 379.
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 17 Déc - 10:19 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion Napoléon1 Index du Forum -> l'histoire militaire -> Les grandes batailles napoleoniennes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com