Passion Napoléon1 Index du Forum
 
 
 
Passion Napoléon1 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Chants Des Vendéens

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion Napoléon1 Index du Forum -> l'histoire militaire -> Les grandes batailles napoleoniennes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marie
Queen
Queen

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2010
Messages: 2 507
Localisation: France

MessagePosté le: Ven 17 Déc - 10:05 (2010)    Sujet du message: Chants Des Vendéens Répondre en citant

La Restauration ne répara pas, on le sait, les malheurs de la Vendée. De glorieux sacrifices restèrent sans récompense, malgré les promesses faites au mois de juillet 1814, par le duc d'Angoulême lors de son voyage en Vendée, où il visita notamment La Roche-sur-Yon, Mortagne, Les Herbiers, La Ferrière, les Quatre-Chemins, Luçon ; et les paysans vendéens purent à peine s'apercevoir du triomphe de cette cause qu'ils avaient honorée de leur héroïque dévouement, et en l'honneur de laquelle ils venaient d'entonner à nouveau ce chant vendéen du temps passé :

« Nous, porteurs de l'écharpe blanche,
Jamais le sort ne nous abat ;
En attendant chez nous notre revanche
on boit chez nous, comme on se bat.

Pas un verre qui reste vide
Et pas un cœur qui reste froid,
Cavalier, buveur intrépide,
Vendéen, debout, à la santé du Roi ! »
 
Cependant lorsque revinrent les jours de l'infortune, le sang français ne coula qu'en un seul endroit pour la défense du trône des Bourbons, et ce fut encore dans la Vendée, surtout dans la Vendée du Bocage, car l'indifférence de Louis XVIII et des siens pour ceux qui s'étaient montrés si fidèles à la royauté acheva de détacher d'elle les habitants du Marais méridional.
L'empire avec ses gloires, ses triomphes, ses abus même d'autorité, convenait aux maraîchins du midi de la Vendée. Issus d'aventuriers, ils aimaient cet aventurier génial qui s'appela Napoléon, comme leurs aïeux avaient aimé Charette chef de bande.


Pendant les Cent jours ils restèrent en grand nombre sourds à l'appel du second La Rochejaquelein (1), tandis que les habitants du Bocage s'étaient levés comme un seul homme, prêts tout tenter pour sauver la monarchie. Dès que la rentrée Bonaparte à Paris (20 mars 1815) est connue, Constant Suzannet, aidé des neveux de Charette, et puissamment secondé par le clergé des campagnes, tâche de reconstituer l'armée du pays de Retz et du Bas-Poitou, le vieux Sapinaud celle du Centre, d'Autichamps celle d'Anjou, et Auguste de La Rochjaquelein une nouvelle armée du Haut-Poitou. Dès le 10 avril des bandes parcourent les environs de Bressuire, faisant coup de feu avec la gendarmerie, maltraitant les acquéreur rançonnant et désarmant les habitants qui refusent de se joindre à eux. D'autres rassemblements se forment à Beaupréau, aux Herbiers, quatre cents paysans armés de bâtons ferré assaillent un détachement d'infanterie (2).

-------------------------------------------------------


1) Pendant tout le mois d'avril on tint des conférences au château de Saint-André de Baubigné, en présence du comte Auguste de La Rochejaquelein et de ses deux sœurs, Mlles Louise et Lucile. (Henri Houssaye, 1815, page 562).
(2) Henry Houssaye, 1815, page 563.
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 17 Déc - 10:05 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion Napoléon1 Index du Forum -> l'histoire militaire -> Les grandes batailles napoleoniennes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com