Passion Napoléon1 Index du Forum
 
 
 
Passion Napoléon1 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Les Origines La Garde Impériale

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion Napoléon1 Index du Forum -> l'histoire militaire -> la Grande Armée, la Garde Impériale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marie
Queen
Queen

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2010
Messages: 2 498
Localisation: France

MessagePosté le: Lun 21 Juin - 13:15 (2010)    Sujet du message: Les Origines La Garde Impériale Répondre en citant

La Garde Impériale, garde prétorienne de l'empereur, répondant aux critères de l'honneur et de la gloire a des origines des plus modestes et des plus puissantes, que les différents gouvernements révolutionnaires ont été les fondateurs, et que Bonaparte saura unifier autour de lui ses vétérans de l'armée d'italie et tous les hommes de valeur de l'armée française.

L'histoire de ce corps de prestige et d'élite militaire prend ses débuts dès 1789, lors des mois de juin et de juillet 1789 lorsque l'assmeblée nationale constituante se forme et est reconnue par le Roi Louis XVI.

désormais la France monarchique compte un nouvel organe étatique qui tout comme le Roi à le besoin d'avoir un corps militaire pour le protéger.

Les gardes de la prévoté de l'hotel de ville du Roi qui faisaient d'abord l'office de gendarmes et de maintient de l'ordre public à Versailles vont selon les sources soit aller d'eux même, volontairement proposer leurs services à l'assemblée, pour d'autres sources, vont y etre envoyés par le roi pour surveiller ce nouvel organe tout en le défendant, et permettant également à Louis XVI de trouver à ce corps une nouvelle raison d'exister. car depuis 1780, une grande réforme royale est lancée pour supprimer des régiments de la maison du roi, très couteux pour la monarchie, les gardes de la prévotés en faisaient parti. Ainsi c'est à peu près une centaines d'hommes qui en uniforme de la royauté vont protéger l'assemblée. Mal équipés, les hommes devaient se preter entre eux leur chapeau et leurs habits-vestes lors des services.

Très vite, l'assemblée va très vite prendre soin à s'occuper et entretenir ce corps. Très vite, dès 1790, ces hommes vont prendre l'apellation de "Grenadiers-gendarmes" ainsi que l'uniforme des gendarmes nationaux, corps militaitre crée pour remplacer l'ancienne maréchaussée royale. A ceci près que ces grenadiers-gendarmes vont porter un bonnet à poils, symbole de l'élite militaire de l'infanterie de ligne que sont les grenadiers. Ce corps est organisé de façon à faire le service près de l'assemblée en maintenant l'ordre public et la sécurité de l'assemblée et de son comité.
Néanmoins ce corps grossis, et en plus des grenadiers gendarmes, vienent s'ajouter des compagnies de fusiliers près la convention nationale recrutés parmis les hommes des gardes nationales de toutes les villes du royaume. formant la garde de la convention.( Le roi aura lui aussi ce même privilège pour la formation de sa garde constitutionnelle, jusqu'au 10 Aout 1792 ou il est emmené au Temple). A l'image de l'infanterie de ligne, on choisis les hommes les plus disciplinés et aguerris, à la différence qu'on ne les choisis pas nécéssairement pour leur compétences militaires, mais pour leur esprit républicain sans faille, jurant de vivre et de mourir pour le maintient de la constitution de 1791 qui établissait une monarchie constitutionnelle.

De 1790 à 1794, les grenadiers gendarmes près de la représentation nationale et ensuite appelés grendaiers gendarmes près la convention en 1793 vont assurer une défense symbolique de l'assemblée. Ainsi, il ne peuvent empecher les sans culotte d'investir l'assemblée nationale et d'emmener captif les députés de la Gironde. La chute du roi entaine la dissolution de sa garde constitutionnelle qui est dispersée dans les différentes armées du territoire français. vient s'ajouter à coter d'eux les grenadiers de la convention qui sont en fait l'élite des fusiliers des gardes de la convention.

A la chute de Robespierre le 27 Juillet 1794(9 thermidor) , s'annonce l'ére de la convention Thermidorienne qui aboutira très vite à la constitution de l'an III ajoutant à la déclaration des droits de l'homme la notion de propriété, notion qui n'avait pas d'existence juridique claire auparavant et qui à permis à la Terreur de prospérer.


Gravure d'un garde de la convention.


ici, un grenadier de la convention. ceci est un extrait des dessins de Funcken.

Lorsque la constitution de l'an III est promulguée ( le 22 Aout 1795) les pouvoirs sont désormais divisés en deux : Le pouvoir législatif ( le conseil des 500 et le conseil des anciens) qui composent le corps législatif et le pouvoir excécutif détenu par 5 directeurs surnommés les 5 ris de la république.

Dans cette constitution, les anciens grenadiers gendarmes et les fusiliers prennent désormais le nom de Garde du corps législatif avec un habit veste de gendarmes nationaux. Les grendaiers portant toujours le onnet à poil, et les fusiliers le bicorne. La culotte et le gilet en revanche ne sont plus jaune comme celle des gendarmes mais blanches comme l'infanterie de ligne. On estime à ce moment que la garde du corps législatif s'élève à environ 1500 hommes.
Les directeurs vont aussi avoir leur garde, cette garde va etre l'embryon historique et les grand pères directs des grenadiers à pieds de la vieille garde. Cette garde sera composées d'hmmes recrutés sur leur valeur militaire et républicaine. Cette garde est composée de 2 compagnies de grendaiers à pieds de 112 hommes chacune et 2 compagnies de grenadiers à cheval (ancetres des grenadiers à cheval de la garde impériale)de 112 hommes chacunes également.



Ces gravures sont de Delpech sur le site : http://www.napoleon-series.org/military/organization/c_guard1.html

L'ensemble des 2 corps composent l'élite militaire française, la vitrine que la France veut donner à l'Europe, ces hommes ne manquent de rien et sont astreintsà une discipline stricte.
La garde du directoire accompagne partout les directeurs dans leurs déplacements. elle obtient une musique, composée de 40 tambours et un tambour major. Plusieurs fifres et clarinettes, ainsi que d'un tambour major.
Ces hommes vont devenir une garde prétrienne commandée par les plus prestigieux généraux de la république, tel que Augereau, Jubé et Bonaparte lui-même, ce qui lui permmetra de prendre le pouvoir en brumaire. Il convient de noter que Robespierre en son temps avait développé la rigueur militaire et voulu faire triompher l'idéal du citoyen soldat.

Le directoire va hériter de cette théorie et de ces hommes formée militairement, ce qui le conduira à sa perte. L'armée prend plus en plus d'importance dans le jeu politique, les généraux ayant du charisme pouvant entrainer des armées entières sans qu'ils soient officiellement nommés à la tête d'un corps d'armée. Cette garde du directoire devient un péril plus que jamais proche pour les directeurs qui ne se cherchent que querelles entre eux et utilisent contre eux cette même garde du directoire, tout en essayant chaun de leur coter de parier sur un général capable de défendre leur politique respective. La garde du directoire et du corps législatif mises sous les ordres de Bonaparte temporairement (disgracié depuis 1793 et remis en place par Sieyes en 1795 qui veut l'utiliser pour ses capacités militaires à défendre la république et son projet politiue. De son coté Bonaparte cherche à retrouver grace aux yeux des politiques et de l'armée qui l'avait oubliée depusi 1793)lors de l'insurrection des gardes nationales parisiennes. Bonaparte par un déploiement habile de ses canons arrive à repousser les sections parisiennes. c'est la journée du 9 Octobre 1795.

C'est ainsi que Sieyes qui veut rrenverser le directoire et qui a besoin d'un appui militaire,( en 1798 le directoire ne s'oppose pas au départ de Bonaparte pour l'Egypte car les 4 autres directeurs ont vu le danger pour eux des liens avec Barras et le charisme et e génie militaire de Bonaparte lors de la première campagne d'Italie de 1796 à 1797 ) le rappelle d'Egypte après la débacle de St Jean d'Acre. Bonaparte qui n'espérait plus rien en Egypte et profitant que les journaux tenus par Sieyes et Barras donnent une vision iddyllique de la campagne d'Egypte, rentre en France pour prendre la place de commandant général de la garde du directoire.

S'ensuit la journée du 18 brumaire en 8 (9 novembre 1799). Bonaparte en accord avec barras et Siéyes annonce au conseil des Cinq cents la fin du directoire et la rédaction d'une nouvelle constitution. Le conseil des Cinq cent qui est à St cloud et gardé par la garde du corps législatif se croit tout puissant. Mais auparavant, dans les jardins, ces memes soldats ont jurés de suivre Bonaparte et de mettre bas à une institution qui n'a plus de grace aux yeux de la population parisienne. Entre temps, la garde du directoire Exécutif arrive aussi à St Cloud, qui elle est acquise à Bonaparte aussi car elle fut composée en majorité de vétérans de l'armée d'Italie. Ainsi quand Bonaparte demande l'évacuation de la salle, les députés crient au coup d'état et à un acte de traitrise.

Selon les sources qui divergent, certains disent que ce sont les grenadiers à pieds de la garde du directoire exécutif qui ont protégés Bonaparte, d'autres sources disent que ce sont les grenadiers de la garde du corps législatifs qui l'ont protégé car les autres grendaiers de la garde du corps législatifs n'étaient pas encore arrivés à St Cloud.



source de l'image: http://www.chd.univ-rennes1.fr/Icono/Thiers/ThiersHRF1865.htm

Observez sur cette image l'uniforme des grenadiers ainsi que leurs divers ornements(surtout sur le bonnet d'ourson). Ici, ce sont des grenadiers du directoire qui sont représentés en train de défendre Bonaparte.

Le directoire a vécu, c'est le début du consulat. La garde est ainsi appellée dans son ensemble la Garde des Consuls le 7 frimaire an 8 ( le 28 Novembre 1799) La garde des consuls va voir apparaitre un nouveau corps crée par Bonaparte pour les hommes n'ayant pas la taille pour entrer chez les grenadiers ( qui est de 1m78) qui est celui des chasseurs à pieds de la garde ( il faut esurer 1m70)

Par arrêté du 3 janvier 1800, la garde se compose de 2089 hommes dont 585 cavaliers, 1188 grenadiers (2 bataillons de 6 compagnies), 99 chasseurs (une compagnie), 110 artilleurs et un état-major de 88 hommes pour l’infanterie et 19 pour la cavalerie.

Lors de la Deuxième campagne d'Italie, à la bataille de Marengo le 14 Juin 1800, la garde des consuls devenue garde consulaire(car exclusivement destinée à Bonaparte) vient soulager l'aile droite de l'armée française en milieu de bataille. ( car l'armée d'Itaie était éclatée en plusieurs colonnes pour traquer l'armée autrichienne) La garde des consuls pour Bonaparte a résisté tel des "colonnes de granit") Mais pour une historiographie autrichienne, la garde consulaire a été anéantie. Il faut noter que les témoignages concernant la garde consulaire à pied formée en carré sur l'aile droite de l'armée française était quasiment seule dans cette zone à contenir les assauts autrichiens et les sources sont rares. Coignet qui était grenadiers à la 22eme Demi-Brigade ne dit juste de la garde consulaire à pied qu'ils vinrent leur donner des cartouches pour les réapprovisionner. Il faut noter que la garde consulaire à pied (grenadiers et chasseurs sont tout au plus 800 hommes contre plusieurs milliers et tiennent pendant 5 heures contre la cavalerie du général Ott). L'Artillerie de la garde a été elle aussi quasiment anéantie, il ne restait que quelques pièces d'artillerie sur la dizaine que comptait la garde.

Concernant la garde consulaire à cheval, celle-ci à mis en déroute les autrichiens à chaque fois qu'ils ont lancés des charges en compagnies des chasseurs à cheval de la garde.

A 19h Desaix arrive avec des renforts, et la grande charge de cavalere menée par Kellerman fils met en déroute l'ensemble de l'armée autrichienne qui ayant changé de commandant en chef a commis une lourde erreur croyant etre maitre du terrain.

Le 8 septembre 1800, la garde est à nouveau réorganisée par arrêté. L’effectif est porté à 3650 hommes environ dont dans l’infanterie 1632 grenadiers et 816 chasseurs, dans la cavalerie 702 grenadiers à cheval et 234 chasseurs à cheval ( qui sont les anciens guides d eBonaparte de l'armée d'Italie et d'Egypte),. Une centaine d’artilleurs complètent les effectifs de la garde des consuls. désormais ce corps symbolise l'élite de toute l'armée.

L’artillerie voit ses effectifs augmentés. 90 hommes servent l’artillerie. Le parc et le train sont composés d’une centaine d’hommes. Une compagnie de vétérans est ajoutée à la garde des consuls. Elle comprend environ 150 hommes.

Le 3 juin 1803, la légion d’élite de gendarmerie (héritière des grenadiers gendarmes) rejoint la garde. Bonaparte forme également un bataillon de marins de la garde composé de 737 hommes.


Ainsi les jalons sont posés, les différents corps exposés ont eu des uniformes tout aussi rutilants et impressionnants. rien n'était laissé au hasard, jusqu'aux boutons mêmes. Dès le directorie exécutif, les grenadiers de la garde du drectoire ont des boutons tel que suit.



Voici les boutons de la garde des consuls et l'autre de la garde impériale



Les gravures de ces boutons provienent des ospreys traitant de la garde impériale.
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 21 Juin - 13:15 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
scots greys
King
King

Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2010
Messages: 537
Masculin
C.1èr et 2ième Empire: 2ième

MessagePosté le: Mar 7 Sep - 20:01 (2010)    Sujet du message: Les Origines La Garde Impériale Répondre en citant

Shocked


Voici 2 livres sur la Garde Impériale à posséder dans sa bibliothèque :

"La Garde Impériale" d'Alain Pigeard et surtout "Napoléon et la Garde Impériale" du commandant Henry Lachouque.


_________________
<<Je ne dis pas que les français ne pourront pas nous envahir, je dis seulement qu'ils ne pourront pas le faire par la mer>>.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:17 (2016)    Sujet du message: Les Origines La Garde Impériale

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion Napoléon1 Index du Forum -> l'histoire militaire -> la Grande Armée, la Garde Impériale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com