Passion Napoléon1 Index du Forum
 
 
 
Passion Napoléon1 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Les Perte de La Grande Armée

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion Napoléon1 Index du Forum -> l'histoire militaire -> Les grandes batailles napoleoniennes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marie
Queen
Queen

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2010
Messages: 2 498
Localisation: France

MessagePosté le: Sam 19 Juin - 20:57 (2010)    Sujet du message: Les Perte de La Grande Armée Répondre en citant

"Nous adoptons tous les enfants des généraux, officiers et soldats français morts à la bataille d'Austerlitz".   
Napoléon 1er, décret du 7 déc. 1805.

 
     Selon les situations d'effectifs de la Grande Armée au 1er et au 13 frimaire (22 novembre et 4 décembre 1805), conservées sous la cote C2-606 au Service Historique de l'Armée de Terre (S.H.A.T.), destinées à l'Empereur lui même, le nombre des combattants tués ou blessés mortellement à Austerlitz se serait élevé à 1 293 dont 77 officiers. C'est le nombre qui est le plus souvent retenu dans les différents ouvrages consacrés à cette bataille.     Ces états, préparés au lendemain du 2 décembre 1805 et ne tenant pas compte de la totalité de décès imputables aux blessures reçues au cours de la bataille,il est apparu nécessaire d'avoir recours à deux autres sources d'archives qui n'avaient pas été prises en compte jusqu'à maintenant.
     Il s'agit, en premier lieu, d'un dossier conservé aux Archives Nationales, relatif au décret signé par Napoléon 1er le 7 décembre 1805 et prévoyant que les orphelins des militaires tués à Austerlitz, officiers et soldats seraient adoptés par l'empereur et élevés à ses frais. L'application de ces mesures va donner lieu, sous la direction de Daru, Intendant général de la Maison de l'Empereur, à une enquête approfondie auprès de tous les régiments de la Grande Armée appelés à fournir la liste de leurs morts à Austerlitz avec mise à jour jusqu'en août 1806 et auprès du service des hôpitaux et ambulances de la Grande Armée en Autriche pour les militaires décédés à la suite de blessures reçues à cette bataille.

     Un état, établi pour chaque régiment selon le lieu de naissance des intéressés sera adressé en janvier 1807 aux préfets avec mission de vérifier s'ils sont mariés et s'ils ont laissés des enfants.

     Le décret du 15 août 1809 ayant accordé des dotatioons de 5e classe (2 000 francs de rente annuelle) aux enfants des officiers morts à Austerlitz et de 6e classe (500 francs de rente annuelle) à ceux des soldats,les bénéficiaires de ces dotationos, connus sous le nom "enfants d'Austerlitz", seront désignés par le décret du 3 octobre suivant, complété en 1810, 1811 et 1812.

     Seconde source d'archives mises à contribution, les contrôles nominatifs "officiers" et "troupe" des 108 régiments ayant pris part à la bataille d'Austerlitz, consultés au S.H.A.T., et celui du bataillon des matelots de la Garde Impériale déposé aux Archives Nationales, fonds "marine".

     L'examen de ces deux catégories de documents a permis de répertorier, en les classant par régiments et par grade, le nom de 1 533 combattants de l'armée française tués à Austerlitz ou morts des suites de blessures reçues à cette bataille, à savoir : un officier général (le général de brigade Valhubert, commandant une brigade de la division d'infanterie Suchet du 5e corps d'armée de la Grande Armée), 108 officiers, 155 sous-officiers et 1 269 hommes de troupes (164 caporaux et brigadiers et 1 105 soldats et cavaliers).





 
 
  
     Parmi les officiers mortellement blessés ; il faut citer les colonels Castex du 13e régiment d'infanterie légère, Mazas du 14e régiment d'infanterie de ligne, Morland, commandant en l'absence d'Eugène de Beauharnais, beau-fils de l'Empereur, les chasseurs à cheval dela Garde Impériale, l'adjudant commandant Marès, attaché à l'état-major général du 3e corps d'armée, le major Lefeire, commandant par intérim le 11e régiment de dragons, lec hef de bataillon Simonin du 10e régiment d'infanterie légère et les chefs d'escadron Chaloppin, aide de camp du maréchal Bernadotte, commandant le 1er corps de la Grande Armée et Vigié du 2e régiment de chasseurs à cheval.     Il est à remarquer que le nombre des combattants ayant péri le jour même de la bataille, 880 dont 68 officiers est comparable aux 900 tués annoncés dans le 33e bulletin de la Grande Armée, étant entendu que les états établis initialement par les unités étaient parfois entachés d'erreurs comme par exemple au 33e régiment d'infanterie de ligne où un sergent-major et deux soldats, portés comme tués à Austerlitz, ont rejoint leur corps, de retour de captivité, en 1806 et 1807, ou encore au 26e régiment d'infanterie de ligne où un soldat figurant sur la liste des tués est congédié avec solde de retraite en décembre 1805. Onze autres cas comparables ont été relevés.

     Il convient enfin d'ajouter qu'un nombre relativement important de cas (3316 au total) pose problème faute de posséder des renseignements suffisamment précis, il s'agit de :

     -  195 soldats rayés des contrôles nominatifs de leur régiments pour "longue absence sans nouvelles après           hospitalisation pour blessures reçues le 2 décembre 1805".




      -  108  soldats décédés après le 2 décembre 1805 dans les hôpitaux de la place de Vienne à la suite de blessures
         sans aucune précision sur le combat ou la bataille où elles ont été reçues.

     -  13  soldats figurant sur les listes adressés le 15 février 1806à Daru par le commissaire ordonnateur en chef Lombard, chargé du service des hôpitaux de la Grande Armée et n'ayant pu être identifiés du fait d'une mauvaise transcription deleur nom. Aucune preuve formelle n'existe pour les prendre en compte comme morts à la suite d'Austerlitz. On ne peut que regretter à cet égard la disparition des archives des hôpitaux français de la place de vienne en Autriche qui auraient pu nous informer avec certitude sur le sort de ces 316 soldats.





 
  

 
Sources : Texte : Bernard Quintin               Images et texte : Magazine Napoléon 1er n° 5
                                         Auterlitz : la bataille des 3 Empereurs.



_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 19 Juin - 20:57 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion Napoléon1 Index du Forum -> l'histoire militaire -> Les grandes batailles napoleoniennes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com