Passion Napoléon1 Index du Forum
 
 
 
Passion Napoléon1 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Hanau - 30 octobre 1813

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion Napoléon1 Index du Forum -> l'histoire militaire -> Les grandes batailles napoleoniennes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
scots greys
King
King

Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2010
Messages: 537
Masculin
C.1èr et 2ième Empire: 2ième

MessagePosté le: Jeu 23 Sep - 20:48 (2010)    Sujet du message: Hanau - 30 octobre 1813 Répondre en citant

Shocked



"Le général bavarois de Wrède se flatte d'arrêter les Français en retraite et de détruire leurs dernières divisions dans la vallée Main. Il se trouve à la tête de cinq divisions d'infanterie et deux de cavalerie: trois divisions d'infanterie bavaroise (Rechberg,Becker et de Lamotte) et une division de cavalerie bavaroise, deux divisions d'infanterie autrichienne(Fresnel et Bach) et une division de cavalerie autrichienne (Splenyi) (en tout, environ 45000 hommes). il marche de Donauwörth sur Ansbach où il reçoit le 22 octobre 1813 la nouvelle de la bataille de Leipzig. Il se porte sur Würzburg dont la garnison française sous les ordres du général Tharreau se retire de la citadelle. Il gagne Aschaffenburg le 27 octobre et Hanau le 28.
Côté français, le vieux maréchal Kellerman, avec son activité ordinaire, dirige sur la Nidda un petit corps commandé par le général Préval pour arrêter et réorganiser les nombreux fuyards isolés et pour défendre le passage de la rivière. Le 29 octobre, Sébastiani rencontre les cosaques et les hussards autrichiens à Gelnhausen et , après un combat assez vif, il les force à se replier. Le soir, Napoléon arrive à Langenselbold où il est rejoint pendant la nuit par Macdonald. Victor et Augereau atteignent Gelnhausen; Marmont est à Salmunster; Oudinot arrive à Steinau; Mortier avec la cavalerie La Tourg-Maubourg est un peu en arrière. Les alliés sont encore éloignés...
...L'armée que l'Empereur ramène ne compte plus que 40 à 50 000 hommes dont une partie seulement peut entrer en ligne le 30 octobre. Les 3e, 5e et 6e corps, les divisions Semellé et Durutte, la Jeune Garde et Bertrand sont trop en arrière pour prendre part à l'action. Les français ne disposent à Hanau que de la Garde Impériale, des débris des 2e, 5e et 11e corps et de ceux des 2e, 3e, 4e et 5e corps de réserve de cavalerie, sans compter les restes des quatre régiments de gardes d'honneur. Napoléon n'hésite pas à se lancer contre l'armée autro-bavaroise sans attendre l'arrivée de tous ses corps d'armée. De Wrède a porté son avant-garde à Rückingen; il a rangé son infanterie au débouché de la forêt de Lamboy sur la rive droite de la Kinzig, la droite appuyée à cette rivière, la gauche en avant de Hanau. Cette ligne est composée des divisions Becker, Lamotte et Bach, une batterie de 60 pièces bat les abords de la chaussée; la division Fresnel garde la rive gauche de la Kinzig et le pont de Lamboy...
...La cavalerie Splenyi couvre les abords de la position et de nombreux tirailleurs occupent la forêt. En voyant les malheureuses dispositions de ce général, Napoléon s'exclame : <<Pauvre de Wrède, j'ai pu le faire comte, mais je n'ai pu le faire général>>...
...Vers 8 heures du matin, Macdonald, éclairé par la cavalerie Sébastiani, se porte en avant, attaque l'avant-garde ennemie et la rejette dans le bois; le général Charpentier avec l'infanterie du 11e corps s'avance au nord de la chaussée et le général Dubreton au sud avec l'infanterie du 2e corps: la cavalerie suit la route, ayant derrière elle l'artillerie. Les tirailleurs français chassent l'ennemi de la forêt mais ne peuvent en déboucher sous le feu de l'artillerie adverse. Le général Drouot trouve dans le forêt un chemin d'exploitation qui permet à l'artillerie de la Garde de se porter, à l'abri des vues, sur le flanc gauche de l'ennemi. La cavalerie de la Garde prend position au nord de la route; la Vieille Garde de Friant est chargée de soutenir au sud de cette route l'infanterie du 2e corps; Lefebvre-Desnouettes surveille la route de Friedberg et couvre l'aile droite.
Tout à coup, vers 13 heures, une violente canonnade éclate à droite: l'artillerie française prend en écharpe la ligne ennemie. A 15 heures, de Wrède lance contre elle sa cavalerie qui est d'abord accueillie par un tir de mitraille puis chargée par les escadrons de la Garde que dirige Nansouty et par la cavalerie de Sébastiani. La cavalerie ennemie est culbutée et les carrés de l'infanterie austro-bavaroise qui essaient de la soutenir sont sabrés et rompus. Alors les batteries française s'avancent et balaient la plaine. Vers 16 heures, l'ennemi tente une nouvelle charge contre les batteries mais elle est contre-attaquée par les escadrons français et culbutée. A 17 heures, de Wrède porte en avant la division Necker, soutenue par Fresnel, contre l'aile gauche française pour dégager le pont de Lamboy et faciliter sa retraite. L'infanterie de Macdonald et de Victor est d'abord ramenée en arrière mais la Vieille Garde se précipite sur l'ennemi et le rejette en désordre sur la rive gauche de la Kinzig. La nuit tombe. L'ennemi continue d'occuper Hanau.
Les pertes varient selon les sources : entre 2000 à 4000 tués, blessés et prisonniers côté français et entre 3000 et 9000 tués, blessés et prisonniers côté austro-bavarois.
Source : "Dictionnaire des batailles de Napoléon" d'Alain Pigeard.
_________________
<<Je ne dis pas que les français ne pourront pas nous envahir, je dis seulement qu'ils ne pourront pas le faire par la mer>>.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 23 Sep - 20:48 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
scots greys
King
King

Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2010
Messages: 537
Masculin
C.1èr et 2ième Empire: 2ième

MessagePosté le: Jeu 23 Sep - 21:18 (2010)    Sujet du message: Hanau - 30 octobre 1813 Répondre en citant

A noter que c'est au cours de ce combat que fut tué Guindey, sous-adjudant major aux grenadiers à cheval de la Garde. Ce dernier était connu pour avoir tué le prince Louis-Ferdinand de Prusse à Saafeld en 1806; Guindey était alors maréchal des logis au 10e hussards.
_________________
<<Je ne dis pas que les français ne pourront pas nous envahir, je dis seulement qu'ils ne pourront pas le faire par la mer>>.


Revenir en haut
Comte Fontanelli
Grognard
Grognard

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2010
Messages: 221

MessagePosté le: Ven 24 Sep - 23:10 (2010)    Sujet du message: Hanau - 30 octobre 1813 Répondre en citant

Le 31 octobre Hanau est défendu par les maigres divisions de Bertrand et les faibles brigades de Fontanelli, ils doivent tenir la ville pour couvrir la retraite du Maréchal Mortier. De Wrede s’aperçoit qu’il n’a devant lui qu’une poignée d’hommes et décide de revenir à l’attaque. Tout d’abord il repousse les italiens qui se replient derrière la Kintzig tout en défendant le pont contre lequel De Wrede pousse son effort. Le combat à ce point devient acharné De Wrede est blessé au ventre et les alliés après un flottement reculent. Le FML Fresnel prend alors le commandement et cherche de percher sur le pont de Lomboi avec deux division et trente bouches à feu, mais la division de Guilleminot tien ferme. Les Bavarois cherchent de passer la rivière mais le 35e de ligne et la 2e brigade de Fontanelli les repoussent avec une perte de 1.200 hommes. Les alliés se replient définitivement. Mortier dans le temps est déjà filé sur Francfort  et Bertrand recueilli les restes des franco-italiens marche sur Mayence.
 

Source: Biografia di Achille Fontanelli del Magg. Jacopetti.
Shocked
_________________
Voyez, mes Italiens. Si je n’avais eu qu’eux à Sacile, je n’y aurais pas essuyé l’humiliation d’une défaite.


Revenir en haut
scots greys
King
King

Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2010
Messages: 537
Masculin
C.1èr et 2ième Empire: 2ième

MessagePosté le: Sam 25 Sep - 07:55 (2010)    Sujet du message: Hanau - 30 octobre 1813 Répondre en citant

Bonjour à tous,

Cette bataille marque véritablement l'entrée dans la carrière des gardes d'honneur. Unité constituée par les fils des familles les plus considérées des 130 départements de l'Empire. Peut-être qu'un post sera ouvert pour présenter cette troupe formée de 4 régiments.
_________________
<<Je ne dis pas que les français ne pourront pas nous envahir, je dis seulement qu'ils ne pourront pas le faire par la mer>>.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:19 (2017)    Sujet du message: Hanau - 30 octobre 1813

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion Napoléon1 Index du Forum -> l'histoire militaire -> Les grandes batailles napoleoniennes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com