Passion Napoléon1 Index du Forum
 
 
 
Passion Napoléon1 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Médecine de l'armée napoléonienne

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion Napoléon1 Index du Forum -> l'histoire militaire -> la Grande Armée, la Garde Impériale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Maréchal Lannes
Tiguidoo
Tiguidoo

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juil 2010
Messages: 310
Localisation: Seine-et-Marne
Masculin Balance (23sep-22oct) 鼠 Rat

MessagePosté le: Lun 16 Aoû - 19:32 (2010)    Sujet du message: Médecine de l'armée napoléonienne Répondre en citant

En ces années-là, la médecine de la Grande Armée était assez sommaire. Amputer, toujours amputer, cautériser les plaies, comment faisait-on ? Bien des blessés mourraient faute de soins immédiats. Je ne suis pas médecin, mais il me vient immédiatement deux noms de grands chirurgiens : Ivan et Larrey. La thérapeutique médicamenteuse consistait principalement en la fameuse thériaque, sorte de potion miracle. Je viens de trouver un article sur un site Internet, concernant donc le service de santé des armées de l'Aigle :
http://aigle.conquerant.free.fr/index.php/Articles/Le-service-de-sante-des-…

Cette article a été rédigé en consultant notamment le Dictionnaire du Consulat et de l'Empire de Jean Tulard, A. Palluel-Guillard et A. Fierro. Autre source : Les campagnes napoléoniennes d'Alain Pigeard.
_________________
"Un amiral doit savoir mourir sur son banc de quart." (Brueys à Aboukir)


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 16 Aoû - 19:32 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Kévin
Grognard
Grognard

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2010
Messages: 62
Localisation: Alsace
Masculin Cancer (21juin-23juil) 鷄 Coq

MessagePosté le: Lun 16 Aoû - 22:07 (2010)    Sujet du message: Médecine de l'armée napoléonienne Répondre en citant

N'oubliez pas l'un des plus importants qui est le chirurgien en chef de la Grande Armée : Pierre-François Percy
Ivan étant le médecin de l'Empereur et Larrey le chirurgien de la Garde Impériale.
_________________
"Il n'est au pouvoir de personne d'arrêter ma marche, ce serait vouloir arrêter le destin."(NAPOLEON)
"Tout pour le peuple français."(NAPOLEON)
Membre du Souvenir Napoléonien.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Turos M. J.
Lady
Lady

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2010
Messages: 23
Localisation: Varsovie - Pologne
Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Mar 17 Aoû - 17:18 (2010)    Sujet du message: Médecine de l'armée napoléonienne Répondre en citant

...et beaucoup d'autres moins connus par exemple: J.B. d'Heralde ou R.Pontier qui marche a pied de Russie en France en 1814/5 et soins rencontrés sur le chemin, les malades soldats de la Grande Armée (P.Vayre - Les Larrey...)

Revenir en haut
scots greys
King
King

Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2010
Messages: 537
Masculin
C.1èr et 2ième Empire: 2ième

MessagePosté le: Dim 5 Déc - 12:52 (2010)    Sujet du message: Médecine de l'armée napoléonienne Répondre en citant

Bonjour à tous,

Pour revenir à Larrey et Percy, deux types de voitures médicales seront surtout employés sous le 1er Empire : les voitures de l'ambulance volante de Larrey et les <<Würst>> (saucisse en allemand) de Percy.

La 1ére photo montre l'ambulance de Larrey en Egypte, la 2e photo présente les ambulances volantes de Larrey type 1797 et 1805, la 3e photo est le Würst de Percy type Consulat, la 4e photo est un autre genre de Würst en 1807.





Source : "les uniformes du premier Empire, état-major et service de santé" du cdt Bucquoy.
_________________
<<Je ne dis pas que les français ne pourront pas nous envahir, je dis seulement qu'ils ne pourront pas le faire par la mer>>.


Revenir en haut
général Mellinet
Grognard
Grognard

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2010
Messages: 178
Localisation: Nantes
狗 Chien

MessagePosté le: Dim 5 Déc - 16:15 (2010)    Sujet du message: Médecine de l'armée napoléonienne Répondre en citant

Kévin a écrit:
N'oubliez pas l'un des plus importants qui est le chirurgien en chef de la Grande Armée : Pierre-François Percy Ivan étant le médecin de l'Empereur et Larrey le chirurgien de la Garde Impériale.



Continuons la liste et citons encore par exemple : Broussais (médecin), Coste (idem), Daru (commissaire général de la Grande Armée), Desgenettes (médecin), le baron Yvan (chirurgien ordinaire de l'Empereur de 1800 à 1814; les chirurgiens adjoints se nommant Guillaume Jouan et François Ribes...) ou encore Villemanzy...

1) Le matériel de chirurgie employé dans les établissements hospitaliers était le suivant : caisse (à amputation, à trépan, d'instruments doubles, de lithotomie et d'isntruments simples), tourniquets, soudes en argent, coussins de blessés, corsets de force ou camisoles de "foux", tapis de serge pour saigner les blessés, cerceaux à fractures et à évacuation, attelles diverses, brancards sanglés, appareils de chirurgien et d'apothicaire, manches à dissection, palettes palmaires et semelles de bois. Ce matériel, comme le constate Percy dans ses "Mémoires", fit très souvent défaut aux armées. (source : "Dictionnaire de la Grande Armée", d'Alain Pigeard);

2) L'arrêté des inspecteurs généraux du service de santé militaire (en date du 14 décembre 1808), donne la liste suivante en ce qui concerne les médicaments les plus utilisés : racines, bois, écorces, fleurs, semences, fruits, excroissances, sucres, baumes, huiles, vinaigres, sirops, pilules, onguents, teintures, éthers, sels, alcalis, etc... (source : "Dictionnaire de la Grande Armée", d'Alain Pigeard);

Le service de santé napoléonien a, paraît-il, suscité des sentiments assez ambigus. En effet, le contraste est frappant entre les cadres supérieurs, talentueux et travaillant jusqu'à l'oubli de soi, et le personnel de second ordre (simples soldats mis provisoirement à la disposition des chirurgiens, difficiles à recruter et travaillant souvent comme des "sagouins"...).
Napoléon, pour info, signera le 13 avril 1809 le décret instituant la mise sur pied d'un "corps d'infirmiers d'hôpitaux" (à l'origine : 10 compagnies de 125 hommes chacune). Cinq d'entre elles seront formées sur le territoire autrichien en septembre 1809, trois en Espagne et deux en Italie. Ces soldats appartenant aux compagnies d'infirmiers, bien que dotés d'un uniforme (de couleur brune avec le drap distinctif rouge...), ne devaient pas, selon l'Empereur, être armés, même d'un "sabre-briquet". De cette façon, Napoléon Bonaparte espérait voir ces hommes "neutres" par rapport à tous les belligérants. De sorte que cette idée de la neutralité du personnel médical et de l'inviolabilité des hôpitaux pendant le déroulement de la guerre, idée qui anticipe donc celle de la Croix-Rouge actuelle, viendrait des médecins militaires français (cocorico !!! ).


Amitiés bonapartistes ! Shocked
_________________
"J'y suis, j'y reste !"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:23 (2016)    Sujet du message: Médecine de l'armée napoléonienne

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion Napoléon1 Index du Forum -> l'histoire militaire -> la Grande Armée, la Garde Impériale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com