Passion Napoléon1 Index du Forum
 
 
 
Passion Napoléon1 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Napoléon est-il mort empoisoinné ?
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion Napoléon1 Index du Forum -> La Vie de Napoléon Bonaparte -> Saint Hélène et Ses Mémoires
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marie
Queen
Queen

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2010
Messages: 2 498
Localisation: France

MessagePosté le: Sam 19 Juin - 09:48 (2010)    Sujet du message: Napoléon est-il mort empoisoinné ? Répondre en citant

1821, Napoléon 1", ex-empereur des Français, meurt à Sainte-Hélène, officiellement des suites d'un ulcère à l'estomac. 140 ans plus tard, un dentiste suédois, le docteur Forshufvud, publie un livre Napoléon a-t-il été empoisonné ? Ouvrage qui passe d'abord inaperçu.
Mais, quand le département de médecine légale de Glasgow examine cinq échantillons de cheveux de l'Empereur, tous comportent des quantités non négligeables d'arsenic. La légende napoléonienne a commencé à se répandre dans la France monarchique de la première moitié du XIXe siècle, notamment à l'occasion du triomphal retour des cendres de l'Empereur, aux Invalides, en 1840. Le « mystère » Napoléon » ne s'est jamais vraiment dissipé.
De quoi Napoléon est-il mort ? D’un empoisonnement à l’arsenic, pour certains ; d’un cancer à l’estomac pour d’autres.
La dernière étude effectuée renforce la version officielle.






La fin de Napoléon

Après sa défaite de 1814 face à l'Europe coalisée, Napoléon est exilé à l'île d'Elbe, proche des côtes toscanes. II s'en échappe le 1er mars 1815. Profitant des maladresses des royalistes, nouveaux maîtres de la France, et des dissensions entre les vainqueurs, il reprend le pouvoir à Paris. Mais il est usé, il ne croit plus en son étoile, ses meilleurs généraux sont morts.
Anglais et Prussiens le battent une dernière fois à Waterloo, le 18 juin 1815. À Paris, on le force à abdiquer, et une nouvelle paix ramène la France à ses frontières de 1792.













Le sacre de Napoléon Ier par Pie VII et le couronnement de l'impératrice Joséphine, dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 2 décembre 1804. Peinture à l'huile de Louis David . (Musée du Louvre, Paris.).       
L'Empereur déchu se rend aux Anglais, espérant en leur magnanimité. Ils l'exilent dans une île perdue de l'océan Atlantique, proche du tropique du Capricorne, à 1 900 kilomètres de l'Afrique et 2 900 du Brésil : Sainte-Hélène, bloc volcanique de 16 kilomètres sur 11, où il ne doit pas sortir d'un périmètre plus restreint encore. Trois mille officiers et hommes de troupe l'y surveillent.
Il lui reste alors 6 ans à vivre.
II y arrive le 15 octobre 1815 et y meurt le 5 mai 1821.



Lieu de détention de l'Empereur.

L’île qui lui sert de prison est insalubre, la chaleur y est lourde, la pluie et les brouillards fréquents. Le geôlier, sir Hudson Lowe (1769-1844), est un médiocre hanté par la fuite possible de Napoléon. Pour l’empêcher, il prend les mesures les plus tatillonnes et les plus vexatoires. Napoléon est coupé de tous les êtres qui lui sont chers : Marie-Louise, qu’il attendra en vain, son fils prisonnier de l’Autriche, sa mère Letizia. Sa vie se déroule au milieu des disputes qui opposent Mme de Montholon et Mme Bertrand, femmes des généraux qui l’ont suivi à Sainte-Hélène.



Napoléon au Musée de Londres.

Emmanuel de Las Cases (1766-1842), chambellan, à qui il dicte ses Mémoires, doit le quitter en 1816.
Mais, l’empereur déchu devient le héros de la France et de l’Europe révolutionnaires, le martyr de la Sainte-Alliance des rois qui opprime les peuples.
Assez paradoxalement, lui qui avait toujours combattu le libéralisme en devient l’emblème.












Les arguments sur l’empoisonnement
Voici un extrait du rapport d’autopsie de l’Empereur effectuée par François Antommarchi.
9°)...j'ai observé que l'adhérence de la face concave du lobe gauche du foie formait un trou du diamètre d'environ trois lignes (soit 6 millimètres 3/4) dans la face antérieure de l’estomac, près de son extrémité droite.
10°) Ayant ouvert l'estomac derrière sa grande courbure, j'ai observé qu'il était rempli en partie d'une substance liquide noirâtre, d'une odeur piquante et désagréable.
11°) Ayant ôté le dit liquide, j'ai observé un ulcère cancéreux fort étendu qui occupait spécialement la partie supérieure de la face interne de l'estomac et s'étendait de l'orifice du cardia jusqu'à environ un pouce du pylorum.
12°) Sur le bord de cet ulcère vers le pylorum, j'ai reconnu le trou ci-dessus produit par la corrosion ulcéreuse des parois de l'estomac.
13°) Les parois ulcéreuses de l'estomac étaient considérablement gonflées et endurcies...»





Comme on peut le constater, ce rapport parle d'une large ulcération de l'estomac ayant dégénéré en un cancer.








Tombe de Napoléon.

Forshufvud, en 1961, oublie l'ulcère, qui n'est pas la cause directe du décès, et se concentre sur le cancer pour l'écarter promptement. Une tumeur maligne aurait fait maigrir considérablement sa victime, or la couche de graisse, sur le ventre du cadavre de Napoléon, avait encore près de cinq centimètres.
En revanche, il arrive que les victimes d'une intoxication arsenicale lente prennent du poids ; à faible dose, le poison a longtemps été utilisé comme stimulant. De plus, un médecin anglais souligne la quasi-absence de poils sur le corps de l'Empereur, ce qui peut être aussi un symptôme d'un empoisonnement à l'arsenic; tout comme le bon état de conservation du corps en 1840, lorsqu'il est exhumé pour être ramené en France.
Mais, il est vrai que ses entrailles avaient été retirées, donc qu'il avait subi un début d'embaumement.








Trône impérial à Fontainebleau.

Fort de ces indices, le dentiste suédois attribue à l'arsenic tous les problèmes de santé de Napoléon : d’une crise étrange, proche de l'épilepsie, en 1805, en passant par ses douleurs d’estomac jusqu’à son eczéma à l'île d'Elbe et ses difficultés urinaires à Waterloo.
Certes, à chaque fois, le détail des troubles peut faire penser à un empoisonnement, mais bien d'autres explications médicales sont possibles
Soulignons que Forshufvud n’est pas le premier à défendre la théorie de l’empoisonnement. Avant lui, René Maury, s’est également basé sur certains rapports médicaux pour affirmer que cette mort n’est pas naturelle.




Buste de Napoléon.

Forshufvud, de plus, revient aux conclusions de l'autopsie, qui signalent que l'estomac de Napoléon était plein d'une sorte de marc de café. II conclut à une hémorragie mortelle, liée à la corrosion de toute la paroi stomacale, caractéristique de tous les empoisonnements au mercure.
Il suppose donc qu'après des années d'intoxication à l'arsenic l'assassin est passé à un autre poison. Il s'agirait très précisément du cyanure de mercure, produit en effet redoutable, formé dans l'estomac même du malade par la rencontre entre un médicament, le calomel, prescrit à fortes doses dans l'espoir de lui dégager les intestins, et une boisson effectivement consommée par l'Empereur, un sirop d'orgeat à base d'amandes amères. Faute d'orgeat et d'amandes amères, du simple sel de cuisine aurait pu produire la même réaction.









Reste à trouver un coupable, et un mobile. Les Anglais n'avaient guère accès à leur prisonnier, peu de ses compagnons sont restés avec lui du début à la fin. Le grand maréchal Bertrand est unanimement mis hors de cause.
Reste le général Montholon, qui aurait suivi Napoléon pour fuir ses créanciers, pour servir aussi d'agent à la monarchie française restaurée, laquelle ne pouvait se sentir tranquille tant que Napoléon vivait, et pour se faire coucher sur un intéressant testament.
On peut ajouter que d'autres, d'ailleurs sans la moindre preuve, ont glosé sur les relations entre Napoléon et l'épouse du général. Ce vaudeville a pu dégénérer en drame.



Napoléon passant le col du Grand Saint Bernard, Musée baroque, Vienne.

L'ennui, c'est que Montholon n'a jamais abjuré son bonapartisme. Suivant le neveu, après l'oncle, dans leurs heures les plus noires, il a même été, plus tard, compagnon de captivité du futur Napoléon III. De plus, il n'a pas approché l'Empereur avant 1815 et ne peut donc être le mystérieux empoisonneur qui sévissait alors depuis dix ans.

Pourquoi tant d’arsenic ?

Il y a plusieurs explications possibles pour expliquer les traces d’arsenic dans les cheveux.
Alain Decaux a proposé une solution, en tous points satisfaisante. On a vu que l'arsenic, à petites doses, était prescrit comme stimulant. Les nécessités de sa vie ont pu contraindre Napoléon à en user, à en abuser, quitte à en subir parfois les effets secondaires C'est cet arsenic que les savants anglais ont mis en évidence... C'est simple, trop peut-être, mais plus convaincant que des hypothèses exigeant de nombreux poisons, et de nombreux empoisonneurs




Statue de Napoléon à Ajaccio, Corse.

On peut également envisager que l’arsenic a pu venir des aliments ou de l'eau minérale qui en contiennent naturellement.

La dernière étude sur le « mystère » Napoléon
Une équipe de médecins, de pathologistes et de gastro-entérologues de plusieurs pays ont étudié tous les rapports d’autopsie ainsi que les témoignages de ceux qui étaient présents durant les dernières semaines de la vie de l’Empereur

















Passage de la Berezina par l'armée française, fin novembre 1812, pendant la campagne de Russie. Gravure de Johann Adam Klein d'après Franz von Habermann. (Institut de France, bibliothèque Thiers, Paris.).      
Ils ont ensuite utilisé une base de données de pathologies connues. Ainsi, ils ont identifié la maladie dont souffrait Napoléon.
Pour eux, il n’y a aucun doute. L’Empereur est mort d’une importante hémorragie gastrique qui est la conséquence directe d’un cancer de l’estomac.
Ce cancer, non soigné, s’est développé à la suite d’un ulcère qui lui-même était le fruit d’une gastrite chronique.Il n’y a donc aucun mystère autour de la mort de Napoléon, pas plus de main criminelle que de complot.


Source:

Les grandes énigmes, éditions Larousse. Les plus célèbres mystères de l'histoire, Sélection du Reader's Digest. Science & Vie N°1074  

_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 19 Juin - 09:48 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
LaTsarine
Lady
Lady

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2010
Messages: 67
Localisation: Avignon
Féminin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Dim 4 Juil - 23:52 (2010)    Sujet du message: Napoléon est-il mort empoisoinné ? Répondre en citant

Je ne savais pas tout ça !
Mais j'avais lu a quelque part que Joséphine aussi aurait été empoisonnée... ils ont retrouver de forte dose d'arsenic dans son corps si je me souviens bien...
_________________
"Ce fut la femme que j'ai le plus aimée" Napoléon parlant de Joséphine de Beauharnais.


Revenir en haut
Marie
Queen
Queen

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2010
Messages: 2 498
Localisation: France

MessagePosté le: Sam 10 Juil - 14:39 (2010)    Sujet du message: Napoléon est-il mort empoisoinné ? Répondre en citant

Bonjour, Latsarine, ça met familier aussi cette histoire, il faudra voir à trouver des renseignements sur ce sujet ? Shocked
_________________


Revenir en haut
Maréchal Lannes
Tiguidoo
Tiguidoo

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juil 2010
Messages: 310
Localisation: Seine-et-Marne
Masculin Balance (23sep-22oct) 鼠 Rat

MessagePosté le: Lun 9 Aoû - 17:47 (2010)    Sujet du message: Napoléon est-il mort empoisoinné ? Répondre en citant

J'ai lu le livre de Thierry Lentz La Mort de Napoléon. Aucune nouveauté. L'auteur expose bien les arguments en faveur d'une mort par cancer et ceux d'une mort par empoisonnement. Et de surcroît si un imposteur est ou non à la place du corps à Invalides. Cela ne me satisfait pas en temps que scientifique. Il m'en faudrait bien plus pour que je sois convaincu par l'une ou l'autre thèse.
_________________
"Un amiral doit savoir mourir sur son banc de quart." (Brueys à Aboukir)


Revenir en haut
LaTsarine
Lady
Lady

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2010
Messages: 67
Localisation: Avignon
Féminin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Mer 18 Aoû - 02:31 (2010)    Sujet du message: Napoléon est-il mort empoisoinné ? Répondre en citant

Je vais rechercher l'article sur "l'empoisonnement" de Joséphine, je te tiens au courant ! Wink
_________________
"Ce fut la femme que j'ai le plus aimée" Napoléon parlant de Joséphine de Beauharnais.


Revenir en haut
LaTsarine
Lady
Lady

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2010
Messages: 67
Localisation: Avignon
Féminin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Ven 20 Aoû - 15:51 (2010)    Sujet du message: Napoléon est-il mort empoisoinné ? Répondre en citant

Voilà le lien : http://napoleon1er.perso.neuf.fr/ChateauMalmaison3.html
_________________
"Ce fut la femme que j'ai le plus aimée" Napoléon parlant de Joséphine de Beauharnais.


Revenir en haut
Jean-Yves
chevalier
chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2010
Messages: 789
Localisation: Evreux
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat

MessagePosté le: Sam 21 Aoû - 20:33 (2010)    Sujet du message: Napoléon est-il mort empoisoinné ? Répondre en citant

P
 
Citation:


Pourquoi tant d’arsenic ?

Il y a plusieurs explications possibles pour expliquer les traces d’arsenic dans les cheveux.
Alain Decaux a proposé une solution, en tous points satisfaisante. On a vu que l'arsenic, à petites doses, était prescrit comme stimulant. Les nécessités de sa vie ont pu contraindre Napoléon à en user, à en abuser, quitte à en subir parfois les effets secondaires C'est cet arsenic que les savants anglais ont mis en évidence... C'est simple, trop
peut-être, mais plus convaincant que des hypothèses exigeant de nombreux poisons, et de nombreux empoisonneurs

Hyptohèse intéréssante, toutefois, les fidèles de l'Empereur à Ste-Hélène, et en particulier Bertrand, Marchand et Ali, notaient absolument tout les faits et gestes de l'Empereur. Je pense que, si Napoléon avait pris de l'arsenic comme stimulant nous le saurions certainement.





Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Albertuk
Grognard
Grognard

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2010
Messages: 56
Localisation: Londres, GB
Masculin

MessagePosté le: Dim 19 Sep - 18:59 (2010)    Sujet du message: Napoléon est-il mort empoisoinné ? Répondre en citant

Bonsoir

Le problème est que l'on a aussi trouvé de l'arsenic dans les cheveux de Napoléon enfant, dans ceux du Roi de Rome, dans ceux de Joséphine, etc, le tout en utilisant les techniques mordernes de mesure (je ne parle pas de toutes les mesures faites avant l'année 2000 qui, franchement, peuvent être mises à la poubelle car elles ne faisaeitn aucun distingo entre arsenic ingéré, arsenic externe, ni entre arsenic et autres substances comme l'antimoine etc).

Alors, avant de chercher à savoir s'il y a meurtre, il faudrait tout d'abord expliquer cette situation de la présence d'arsenic. Voire, peut-être découvrira-t-on dans des années que les mesures effectuées dans notre époque ne sont pas satisfaisantes, et ne veulent rien dire... car, après tout, c'est ce qui s'est passé avec les mesures faites depuis 1960 et jusqu'en 2000: elles sont nulles et non avenues !

Je crois donc que la théorie de l'empoisonnement a fait un bon en avant (en poussant des cris au meutre) qui ne s'appuie pas encore sur une démonstration scientifique (médico-légale) suffisamment rigoureuse. Autrement, comme toute autre démonstration "scientifique", elle ne pouvait qu'accueillir tous les suffrages de la communauté scientifique. Or ce n'est pas le cas.

Quant à chercher un coupable... là aussi la théorie de l'empoisonnement a fait tellement d'hypothèses farfelues que leurs histoires ne tiennent pas la route. On peut tergiverser pour longtemps sur "pourquoi Montholon a assassiné Napoléon", mais on pourrait aussi bien tergiverser sur "Napoléon n'est pas mort à Ste-Hélène" et autres choses sulfureuses.

Bref, il ne faut pas même la charrue avant les boeufs. Il faut d'abord expliquer la présence d'arsenic, dans tous les cheveux de Napoléon, ceux de Ste-Hélène e't ceux d'avant Ste-Hélène. Est-ce un problème de mesure? est-ce un problème de contamination des spécimens? etc. La lumière n'est pas totatelement faite sur ces points et les "scientifiques" ne sont pas encore tombés d'accord entre eux. Lorsqu'ils émetteront une opinion universlellement reconnue et expliquant cette présence, alors seulement l'investigation historique pourrait commencer.

Enfin, à la question, est-ce que Napoléon est "mort" d'un empoisonnement à l'arsenic. La réponse est désormais acquise par TOUS les bords, et elle est non. Il y a ceux qui pensent qu'il a été "intoxiqué", ceux qui pensent que cette intoxication était criminelle, d'autres la croietn accidentelle ou conjoncturelle, mais, bref, personne ne croit plus à la thèse de mort par arsenic. Au pire, l'arsenic ingéré aurait agi sur son organisme et aurait affaibli l'Empereur.

Donc, pour la mort de Napoléon, elle a bien été causée par cet ulcrère perforant qui a évolué en cancer (l'autre hypothèse médicale est celle d'un cancer plus ancien qui aurait provoqué l'ulcère, mais je crois que ce n'est pas la bonne réponse). Dans ce contexte déjà "mal parti", pathologiquement la mort étant inévitable à cette époque, sa mort a été accélérée (ou disons, pas retardée) par les traitements contre-indiqués de ces deux médecins (lire mon livre à ce suejt, si cela vous intéresse). Enfin, la phase finale a été son hémorragie gastrique interne (dont on parle peu) qui a duré une quinzaine de jours avant le 5 mai... Même de nos jours, un patient avec une hémorragie interne, ne survivrait pas longtemps, et peut mourir par anémie. Enfin, sur cet organisme déjà très fortement affaibli et par la maladie, et par les traitements contre-indiqués, et par l'anémie causée par cet ulcère (plutôt important), le coup de grâce a peut-être été donné par cette dose de calomel, celle de la dernière chance. Comme ce traitement était tout à fait contre-indiqué, la réaction chez Napoléon a été d'une violence bien trop importante et l'a envoyé dans un état comateux dont il ne s'est pas relevé.

Les ouvrages qui traitent de la mort de Napoléon, et de ses causes médicales, ont malheureusement trop compté sur la véracité du rapport d'autopsie publié par Antommachi en 1825. Or ce rapport est un faux, ou disons fortement altéré. Le sieur Antommarchi avait eu deux autres rapports d'autopsie avant cette publication, celui du 6 mai, en accord avec tout le monde autour de la table d'autopsie, puis quelques jours après le PV qu'il remit à Montholon. Mon livre met en évidence ces contradictions de ce seul auteur, et donne aussi tous les autres rapports (anglais) sur cette question. Alors on peut se faire une idée plus précise des éléments qui étaient réels de l'état du corps de Napoléon, et ceux qui étaient faux.
_________________
___________________________
Amicalement
Albert - UK
www.lautresaintehelene.com


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marie
Queen
Queen

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2010
Messages: 2 498
Localisation: France

MessagePosté le: Dim 7 Nov - 17:51 (2010)    Sujet du message: Napoléon est-il mort empoisoinné ? Répondre en citant

Bonjour, il y aussi le fait que les Anglais n'avaient pas vraiment de raisons de l'empoisonné, il etais captif, ne pouvant plus s'échapper.
_________________


Revenir en haut
Jean-Yves
chevalier
chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2010
Messages: 789
Localisation: Evreux
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat

MessagePosté le: Dim 7 Nov - 19:00 (2010)    Sujet du message: Napoléon est-il mort empoisoinné ? Répondre en citant

Garder Napoléon prisonnier à Ste-Hélène coûtait fort cher aux Anglais en hommes et en vaisseaux chargés de surveiller l'île. L'argent aurait été un bon motif pour ceux-ci

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
labellepoule
Grognard
Grognard

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2010
Messages: 2 917
Masculin

MessagePosté le: Dim 7 Nov - 19:26 (2010)    Sujet du message: Napoléon est-il mort empoisoinné ? Répondre en citant

Shocked Chacun son point de vue...je rejoins quelque part les explications de Monsieur Benhamou , les traitements ou non traitements indiqués ou qui auraient du etre indiqués, la méconnaissance médicale de l'époque, les médecins successifs, d'accords ou pas d'accords, les incompétents (Antommarchi) ajoutés à la crainte de ceux-ci vis vis du Gouverneur, et enfin le refus plus ou moins "stratégique" de l'Empereur de se faire soigner par certains et sa philosophie particulère sur la medecine, et bien tout ceci conjugué à conduit inéxorablement à la fin que l'on connait...mais ce n'est que mon point de vue...
_________________
Siéyès:"Messieurs,vous avez un maitre!Cet homme sait tout,veut tout et peut tout!"


Revenir en haut
Marie
Queen
Queen

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2010
Messages: 2 498
Localisation: France

MessagePosté le: Dim 7 Nov - 20:08 (2010)    Sujet du message: Napoléon est-il mort empoisoinné ? Répondre en citant

Shocked , les Anglais avaient prévenus Napoléon à plusieurs reprises d'arrêter "d'envahir les autres pays", il était prévenu , il n'aimait pas les Anglais qui l'empéchait de progresser, mais comme tout bon Anglais qui attaque sans prévenir, il à été battu, mais je pense que Wellington et tout sa bande, respectait Napoléon pour son pouvoir, alors je ne pense pas qu'il l'aurait laisser périr ( mourir empoisonné) à Ste-Hélène, c'est mon avis. il l'aurait plutôt garder captif...même si les coûts était très élévés.
_________________


Revenir en haut
Albertuk
Grognard
Grognard

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2010
Messages: 56
Localisation: Londres, GB
Masculin

MessagePosté le: Lun 8 Nov - 00:25 (2010)    Sujet du message: Napoléon est-il mort empoisoinné ? Répondre en citant

Les tenants de la thèse empoisonniste n'ont pas, à ma connaissance, considéré l'hypothèse d'un empoisonnement par les Anglais. On parle des coûts de la captivité de Napoléon mais ils n'étaient pas si élevés en eux-mêmes. Le budget de fonctionnement de Longwood s'élevait à 12.000 livres par an, comme le salaire du gouverneur Hudson Lowe. Quant au coût des contingents et de la Marine, ils sont nuls en relatif car l'Angleterre conservait un certain nombre de régiments, captivité ou non, guerre ou non, et il fallait les employer. Les régiments qui avaient servi longtemps étaient mis en demi-solde, et c'est pourquoi plusieurs régiments se sont succédés à Ste-Hélène, tout simplement pour remplacer ceux qui étaient mis en demi-solde. Plusieurs soldats et officiers préféraient d'ailleurs s"enrôler dans d'autres régiments, afin de conserver leur paye. Bref, les régiments de Ste-Hélène, s'il n'y avait pas eu de captivité, auraient été employés ailleurs, en Inde ou dans tous les autres comptoirs coloniaux justement à un moment où l'effort de la guerre étant interrompu, on se tournait vers le raffermissement de l'empire colonial, qui verra son apogée sous le règne de la reine Victoria. A cette époque, on peuplait notamment l'Australie (la famille Balcombe y fut envoyée par exemple). D'ailleurs le maintien d'une infrastructure militaire anglaise en France coûtait bien plus que les 2500 hommes en arme à Ste-Hélène.

Si les coûts de la captivité avaient été si élevés, l'Angleterre aurait simplement demandé à tous les membre de la Sainte-Alliance une contribution. Rien ne l'empêchait, vu que l'Angleterre s'était portée volontaire pour assumer cette captivité au nom des autres puissances. Une demande d'aide financière aurait été acceptable.

Si l'Angleterre avait voulu se débarasser de Napoléon, inutile d'aller chercher l'empoisonnement: elle l'aurait remis à la justice de Louis XVIII (qui n'aurait pas voulu s'en embarrasser, à mon avis).

Mais, bon, à mon humble avis, il n'y a pas eu d'empoisonnement. Sur la base des démonstrations actuelles à ce sujet, rien ne me le fait croire.
_________________
___________________________
Amicalement
Albert - UK
www.lautresaintehelene.com


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marie
Queen
Queen

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2010
Messages: 2 498
Localisation: France

MessagePosté le: Lun 8 Nov - 11:19 (2010)    Sujet du message: Napoléon est-il mort empoisoinné ? Répondre en citant

Bonjour Shocked

Les quantités d'arsenic trouvées dans les cheveux de Napoléon, de 1816 à sa mort, sont caractéristiques de l'empoisonnement chronique.



http://www.napoleonicsociety.com/french/ConferenceMonaco.htm
_________________


Revenir en haut
Albertuk
Grognard
Grognard

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2010
Messages: 56
Localisation: Londres, GB
Masculin

MessagePosté le: Lun 8 Nov - 11:42 (2010)    Sujet du message: Napoléon est-il mort empoisoinné ? Répondre en citant

Oui mais le problème est que:

1- on a trouvé de l'arsenic, en utilisant les mémes méthodes scientifiques, aussi dans les cheveux de Napoléon enfant et d'autres personnes; est-ce à dire qu'ils étaient tous empoisonnés?

2- les marques vraiment caractéristiques de l'empoisonnement arsenical chronique, tels que les lignes de Mees, n'ont jamais été signalés chez Napoléon

Alors, a priori, oui on trouve de l'arsenic mais l'interprétation de cette présence est probablement incorrecte. Aussi, notons que les tenants de l'hypothèse "empoisonnement chronique" sont tous d'accord pour affirmer que Napoléon n'a pas pu en mourir. Donc la raison de la mort est ailleurs de toute façon.
_________________
___________________________
Amicalement
Albert - UK
www.lautresaintehelene.com


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:21 (2017)    Sujet du message: Napoléon est-il mort empoisoinné ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion Napoléon1 Index du Forum -> La Vie de Napoléon Bonaparte -> Saint Hélène et Ses Mémoires Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com