Passion Napoléon1 Index du Forum
 
 
 
Passion Napoléon1 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Maréchal Bernadotte.
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion Napoléon1 Index du Forum -> l'histoire militaire -> les maréchaux, les généraux
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Grenadier
Grognard
Grognard

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2010
Messages: 93

MessagePosté le: Sam 10 Juil - 09:50 (2010)    Sujet du message: Maréchal Bernadotte. Répondre en citant






De tous les maréchaux du Premier Empire, Bernadotte est probablement celui qui a eu la destinée la plus surprenante et la plus stable. Engagé à 17 ans, il va tenir garnison en Corse, dans cette île où est né le futur maître de la France.

Par la suite il devient un des généraux les plus en vue de l'armée du Rhin et épouse Désirée Clary en 1798. Beau-frère de Joseph Bonaparte, qui est marié à la soeur de Désirée. Bernadotte fait donc partie de la famille, comme en fera partie Murat en épousant Caroline en 1800.

C'est probablement pour son appartenance à la famille, que Napoléon pardonnera tout à Bernadotte : ses complots sous le Consulat, son attitude dédaigneuse et suffisante, ses manquements pendant les premières campagnes de l'Empire. En 1813, Bernadotte, prince héritier de Suède, a changé de camp et c'est contre la France qu'il combat, afin de conserver l'espoir d'être à terme roi, tout en enviant de succéder à Napoléon en France.

Mais comment ce général jacobin, qui portait un tatouage indiquant "mort aux rois" est-il devenu roi de Suède, pays où règne toujours sa descendance ?

Devenu dément, poursuivant seul sur le continent la lutte contre Napoléon alors que la Russie a signé le traité de Tilsitt, le roi Gustave IV de Suède est déposé par son peuple en 1808. L'année suivante, le 5 juin, le duc de Sudermanie est proclamé roi de Suède sous le nom de Charles XIII. Mais ce prince est âgé et infirme.

La diète prépare donc sa succession et le 14 juin 1809, nomme le duc de Holstein-Augustembourg, prince royal de Suède sous le nom de Charles-Auguste. Hélas, il meurt le 28 mai 1810 d'une attaque d'apoplexie foudroyante. Tout est remis en question. La santé du souverain suédois est chancelante et il n'a pas d'héritier.

Les états généraux sont réunis dans la petite ville d'Oerébro pour nommer l'héritier présomptif du trône de Suède. Deux candidats s'opposent : le prince d'Augustembourg, frère de Charles-Auguste, et Frédéric VI, roi de Danemark.
C'est alors que retentit au milieu de la diète le nom de Bernadotte, ce maréchal, qui en 1806, avait couvert de sa haute protection un corps suédois fait prisonnier à Lübeck ; qui, en 1809, avait accordé de son propre chef un armistice à ces mêmes suédois, et qui, pendant ses gouvernements du Hanovre et des villes hanséatiques, avait montré de vives sympathies pour le peuple scandinave.

C'est avec l'accord de Napoléon que Bernadotte accepte la proposition suédoise le 21 août 1810. Jean Bernadotte, prince de Ponte Corvo est élu prince royal de Suède, sous le nom de Charles-Jean.

Napoléon lui aurait dit : "J'aime mieux vous voir là que tout autre." Il comptait certainement sur la fidélité et la reconnaissance de Bernadotte, il se trompait.

Dès 1812, Bernadotte se rapproche du tsar et en 1813 il prend les armes contre celui à qui il doit tout. Si l'on en croit les mémoires du général Thiébault, lors de la bataille de Leipzig, Bernadotte aurait prononcé ces mots terribles en commandant le feu d'une batterie ennemie sur les soldats français : "Encore quelques coups à mitraille sur ces Français que j'aime tant".

Après la chute de Napoléon, l'Europe retrouve un certain calme et le 5 février 1818, à la mort de Charles XIII, Bernadotte est proclamé roi de Suède, il allait régner pendant 26 ans !

A Sainte-Hélène, Napoléon sera à juste titre sans indulgence pour son ancien maréchal : "C'est lui qui a donné à nos ennemis la clé de notre politique, la tactique de nos armées ; c'est lui qui a montré les chemins du sol sacré. Vainement dirait-ilo pour excuse qu'en acceptant le trône de Suède il n'a plus dû 'être que suédois ; excuse banale, bonne tout au plus pour la multitude et le vulgaire des ambitieux. Pour prendre femme, on ne renonce point à sa mère, encore moins est-on tenu à lui percer le sein et à lui déchirer les entrailles."



Sources : Tradition magazine hors série : Les maréchaux du 1er Empire.
              Armoirie : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Blason_Jean-Baptiste_Bernadotte_(1763-…
              Montage de l'image . moi même


 
 
 

_________________


Ma Vieille Garde...a fait plus qu'on ne peut attendre des hommes...


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 10 Juil - 09:50 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Comte Fontanelli
Grognard
Grognard

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2010
Messages: 221

MessagePosté le: Jeu 2 Sep - 22:55 (2010)    Sujet du message: Maréchal Bernadotte. Répondre en citant

Bonsoir,
Napoléon a dit aussi a son endroit :
 

Il s'est montré ingrat envers moi, qui fus l'auteur de son élévation; mais je ne puis dire qu'il m'ait trahi. Il devint en quelque sorte Suédois; et il n'a jamais promis ce qu'il n'avait pas l'intention de tenir. Je puis l'accuser d'ingratitude, mais non de trahison

Shocked
_________________
Voyez, mes Italiens. Si je n’avais eu qu’eux à Sacile, je n’y aurais pas essuyé l’humiliation d’une défaite.


Revenir en haut
Drouet Cyril
chevalier
chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2010
Messages: 1 207

MessagePosté le: Ven 3 Sep - 13:33 (2010)    Sujet du message: Maréchal Bernadotte. Répondre en citant

On rappelle souvent cette citation, mais il existe aussi celle-ci :
« Bernadotte, roi de Suède, peut colorer d’un prétexte spécieux sa félonie »
(Caulaincourt, Souvenirs)
_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Revenir en haut
Comte Fontanelli
Grognard
Grognard

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2010
Messages: 221

MessagePosté le: Dim 5 Sep - 22:49 (2010)    Sujet du message: Maréchal Bernadotte. Répondre en citant

Bonsoir,


je ne me souviens plus dans quelle occasion l’Empereur aurait dit aussi : J’aurais dû le faire fusiller.
Napoléon nous a habitué à ses jugements donnés suivant l’humeur du moment. J’ai parfois du mal à suivre Napoléon dans ses jugements lapidaires, tranchants ou généreux au point que je trouve difficile de comprendre qu’est ce qu’ il pensait vraiment, dans son profond, d’une personne ou d’une situation particulière. Il me semble que selon la condition ou il se trouvait, et pourtant son état d’âme, il se laissait aller, sauf se contredire plus tard.
Shocked
_________________
Voyez, mes Italiens. Si je n’avais eu qu’eux à Sacile, je n’y aurais pas essuyé l’humiliation d’une défaite.


Revenir en haut
Drouet Cyril
chevalier
chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2010
Messages: 1 207

MessagePosté le: Lun 6 Sep - 12:48 (2010)    Sujet du message: Maréchal Bernadotte. Répondre en citant

Citation:
je ne me souviens plus dans quelle occasion l’Empereur aurait dit aussi : J’aurais dû le faire fusiller.



Je me demande bien à quelle occasion Napoléon aurait pu avoir seulement cette opportunité. Les pots de beurre ?
Ne confondez-vous pas avec Fouché vis vis duquel il évoqua précisément ce regret ?

Citation:
je trouve difficile de comprendre qu’est ce qu’ il pensait vraiment


D'autant plus que bon nombre de jugements furent portés alors qu'il écrivait sa légende dorée à Sainte-Hélène. Et bien souvent lesdits jugements prirent l'allure de crachats fort ingrats.
Pour mémoire, Caulaincourt précise dans ses écrits que l'Empereur avait une piètre opinion des hommes en général.
_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Revenir en haut
labellepoule
Grognard
Grognard

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2010
Messages: 2 917
Masculin

MessagePosté le: Lun 6 Sep - 16:53 (2010)    Sujet du message: Maréchal Bernadotte. Répondre en citant

Shocked bonjour monsieur Drouet Cyril.....extrait memorial(tomell), pages 664 et 665. Je cites:"Au fait, les hommes ont leurs vertus et leurs vices, leur heroisme et leur perversité.....;les hommes ne sont ni généralement bons ni généralement mauvais,mais ils possèdent et exercent tout ce qu'il y a de bon et de mauvais ici-bas; voilà le principe: ensuite le naturel, l'éducation,les accidents, font les applications.Hors de cela tout est système, tout est erreur; tel à été mon guide, et il m'a réussi assez généralement.Toutefois,je me suis trompé en 1814 en croyant que la France, à la vue de ses dangers , allait ne faire qu'un avec moi; mais je ne m'y suis plus trompé en 1815 au retour de Waterloo"......... D' autre part une "Légende s'ecrit a la disparition d'un personnage et non de son vivant!, vous dites  qu'il "ecrivait" a st Hélène, il n' a jamais rien ecrit en ce lieu, remettons les choses dans leur contexte, Las Cases , Bertrand et consorts ont retranscrits pour lui...... Sainte Hélène a été pour lui (je penses...) le moment de faire ,je dirais vulgairement "le bilan"de son passé, des personnages de sa vie, de ses reussites, mais aussi de ses erreurs de jugements humains, politiques et stratégiques!pour terminer, cette fameuse "Légende" , en L'EXILANT !!!, les Anglais lui ont donné le meilleur moyen de la construire......ils ne l'ont pas compris, enfin ils l'ont compris, mais bien trop tard!....... Shocked amicalement
_________________
Siéyès:"Messieurs,vous avez un maitre!Cet homme sait tout,veut tout et peut tout!"


Revenir en haut
Drouet Cyril
chevalier
chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2010
Messages: 1 207

MessagePosté le: Lun 6 Sep - 17:20 (2010)    Sujet du message: Maréchal Bernadotte. Répondre en citant

Petit rappel de ce que j'évoquais au travers de la plume de Caulaincourt :

"Voilà les hommes, Caulaincourt, ajouta l'Empereur. On me reproche de les estimer peu. Ai-je tort ?" 
(Caulaincourt, Mémoires)

"Il venait de passer en revue presque tous les hommes en fonction ou à la Cour, même ceux peu marquants. La manière dont il parlait de plusieurs me confirma plus que jamais dans l'opinion qu'il avait en général peu d'estime pour l'espèce humaine [...] En général, il estimait peu les hommes. Il louait rarement, même ceux qui avait le plus fait, à moins que ce ne fût dans le moment où il avait besoin qu'ils fissent encore davantage. Mais aussi, sans doute par une espèce d'esprit de justice, il blâmait peu ou point ceux qui faisaient mal, quand ce n'était pas pour des choses trop graves." 
(Caulaincourt, En traîneau avec l'Empereur)


Citation:
D' autre part une "Légende s'ecrit a la disparition d'un personnage et non de son vivant!
Napoléon a largement contribué à la nourrir via ses récits. Sainte-Hélène est un point important, mais déjà via les journaux, Bonaparte savait s'élever dès la campagne d'Italie.
Citation:

 il n' a jamais rien ecrit en ce lieu

Et que faites-vous des dictées ?

Citation:
les Anglais lui ont donné le meilleur moyen de la construire

Napoléon a su en effet (aidé par Lowe, mais aussi en noircissant volontairement le tableau) dénoncer sa position de martyr (superbe marche pied à l'édification de la légende), mais l'objectif des Anglais était avant toute chose d'anihiler la menace.



_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Revenir en haut
labellepoule
Grognard
Grognard

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2010
Messages: 2 917
Masculin

MessagePosté le: Lun 6 Sep - 17:40 (2010)    Sujet du message: Maréchal Bernadotte. Répondre en citant

Shocked  les "dictées" ont servies a l'elaboration du "memorial", Las Cases les citent frequemment....concernant la "légende", sur la campagne d'Italie , il n'avait pas encore la main-mise sur la "presse", et enfin à ST Hélène, jamais au grand jamais il ne s'est fait passé pour martyr, sa  suffisance certes , mais surtout son orgueil , lui ont sans arret dicter de ne jamais rien demander a L 'Anglais,SAUF! des nouvelles de sa femme et SURTOUT son FILS, chose qu'on ne lui a jamais accordée....et aussi d'avoir demandé l'asile au prince Regent......il n'e s'est jamais dit martyr , mais TRAHI ! .......
_________________
Siéyès:"Messieurs,vous avez un maitre!Cet homme sait tout,veut tout et peut tout!"


Revenir en haut
labellepoule
Grognard
Grognard

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2010
Messages: 2 917
Masculin

MessagePosté le: Lun 6 Sep - 17:46 (2010)    Sujet du message: Maréchal Bernadotte. Répondre en citant

Shocked concernant la menace pour les anglais, je cites les paroles de SIR Burroughs : " Mon cher Monsieur,c'est un trop grand homme,il a de trop grands talents, il s'est rendu trop redoutable; IL EST TROP A CRAINDRE POUR NOUS......" (echange avec Las Cases) le 14 mai 1816... la je suis d'accord....
_________________
Siéyès:"Messieurs,vous avez un maitre!Cet homme sait tout,veut tout et peut tout!"


Revenir en haut
Drouet Cyril
chevalier
chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2010
Messages: 1 207

MessagePosté le: Lun 6 Sep - 18:36 (2010)    Sujet du message: Maréchal Bernadotte. Répondre en citant

Citation:
les "dictées" ont servies a l'elaboration du "memorial", Las Cases les citent frequemment....

Pas seulement.

Citation:
concernant la "légende", sur la campagne d'Italie , il n'avait pas encore la main-mise sur la "presse"


Concernant la propagande de la campagne d'Italie, je ne parlais bien évidemment pas des journaux de la métropole, mais par exemple du "Courrier de l'Armée d'Italie" ou encore de "La France vue de l'Armée d'Italie"...

Citation:
à ST Hélène, jamais au grand jamais il ne s'est fait passé pour martyr
Si vous le dites...
En attendant voici ce que disait Napoléon :

« L'univers nous contemple ! Nous demeurons les martyrs d'une cause immortelle ! Des millions d'hommes nous pleurent, la patrie soupire et la gloire est en deuil ! »
(Las Cases, Mémorial)
 

« Toujours j’ai eu une haute estime de la nation anglaise. Malgré le martyre que ses ministre m’imposent »
(Montholon, Récit de la captivité de l’Empereur Napoléon à Sainte-Hélène)
 

« Il manquait à ma renommée d’avoir souffert l’infortune. J’ai porté la couronne impériale de France et la couronne de Fer d’Italie. L’Angleterre m’en a donné une troisième, la plus grande et la plus glorieuse, puisque le Sauveur du monde l’a portée : une couronne d’épines. »
(Lady Malcolm, A diary of St. Helena)
_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Revenir en haut
labellepoule
Grognard
Grognard

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2010
Messages: 2 917
Masculin

MessagePosté le: Lun 6 Sep - 19:18 (2010)    Sujet du message: Maréchal Bernadotte. Répondre en citant

Shocked bien "joué", l'art de  jouer avec les mots...... martyre=souffrance, en ce  qui concerne les ministres anglais, je parlerais de torture psychique imposée par Lord BATHURST , CASTLEREAGH et consorts.... les "dictées" servaient bien a la retranscription....de plus , l'empereur s'est tres vite aperçu de l'inutilité d'envoyer aucun courrier, si c'etait le cas, ils devaient etre transmis "ouverts"et de toutes façons ne seraient jamais "partis"......pour les "journaux", nous sommes d'accord ..... "martyrs d'une cause immortelle", je suis conscient d'une certaine mégalomanie, mais toujours ce contexte d'isolement ou l'on "ressent" le sentiment d'une fin prochaine et sans but, le desir de marteler des paroles fortes afin de "marquer" cette fin comme une apothéose......Alors je vais etre d'accord aussi sur ce mot de martyre.....soit......les Anglais l' ont retenu vivant , et n'ont pas commis la faute de lui faire procès et de le passer par les armes (le pendre?) afin de garantir une certaine stabilité en France et en Europe,mais aussi afin qu'il ne devienne pas effectivement LE MARTYR !  mais de tout temps, n'a t'on point transformer l'"idole" d'une cause perdue en "martyr"?.........
_________________
Siéyès:"Messieurs,vous avez un maitre!Cet homme sait tout,veut tout et peut tout!"


Revenir en haut
Drouet Cyril
chevalier
chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2010
Messages: 1 207

MessagePosté le: Lun 6 Sep - 21:57 (2010)    Sujet du message: Maréchal Bernadotte. Répondre en citant

Citation:
bien "joué", l'art de  jouer avec les mots......
 
Je ne joue pas avec, je ne fais que les retranscrire...
_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Revenir en haut
Comte Fontanelli
Grognard
Grognard

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2010
Messages: 221

MessagePosté le: Lun 6 Sep - 22:08 (2010)    Sujet du message: Maréchal Bernadotte. Répondre en citant

Citation:
Je me demande bien à quelle occasion Napoléon aurait pu avoir seulement cette opportunité. Les pots de beurre ?Ne confondez-vous pas avec Fouché vis vis duquel il évoqua précisément ce regret ?


Non, en effet c’est une citation tiré par Montholon, que j’ai retrouvé sur la Manœuvre de Jena.


"J’aurais du le faire fusiller". La conduite de Bernadotte à Jena, a été telle, que l’Empereur avait signé le décret pour le faire traduire à un Conseil de guerre, et il eût été infailliblement condamné tant l’indignation était générale dans l’armée ; il avait manqué de faire perdre la bataille. C’est en considération de la Princesse de Ponte Corvo, que au moment de remettre le décret au Prince de Neufchâtel, l’Empereur le déchira. 


Excessif, sans doute, mais les jugements Hélèniens je les prends toujours avec les pincettes. Ce n’est pas Napoléon qui parle c’est son fantôme.

Shocked



_________________
Voyez, mes Italiens. Si je n’avais eu qu’eux à Sacile, je n’y aurais pas essuyé l’humiliation d’une défaite.


Revenir en haut
labellepoule
Grognard
Grognard

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2010
Messages: 2 917
Masculin

MessagePosté le: Lun 6 Sep - 22:18 (2010)    Sujet du message: Maréchal Bernadotte. Répondre en citant

Shocked justement!  nous y voila......retranscrire, soit.......mais derrière un mot se cache bien souvent une pensée et surtout! une emotion.....c'est cela qui me "passionne" chez cet homme, au dela de toute son histoire....chercher, analyser ce qui respire dans ses propos ,sans a priori , dans ses erreurs, ses errements, ses convictions, mais aussi son oeuvre, son humanité, son génie :militaire ,politique,economique, social.......la periode de son "exil" est une source intarrissable.....il parle, seul, sans evenements exterieurs, sans decisions a prendre, sans ecouter a bon ou helas mauvais escient qui que ce soit.c'est ici qu'il est le plus "abordable",il est  à l'ecoute de lui meme...
_________________
Siéyès:"Messieurs,vous avez un maitre!Cet homme sait tout,veut tout et peut tout!"


Revenir en haut
Drouet Cyril
chevalier
chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2010
Messages: 1 207

MessagePosté le: Lun 6 Sep - 22:34 (2010)    Sujet du message: Maréchal Bernadotte. Répondre en citant

Merci comte Fontanelli pour ces précisions.

Citation:
Excessif, sans doute, mais les jugements Hélèniens je les prends toujours avec les pincettes.

Sage attitude. La réécriture de l'histoire et les crachats sur Bernadotte concernant Iéna sont de beaux exemples invitant à la prudence.
_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:46 (2017)    Sujet du message: Maréchal Bernadotte.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion Napoléon1 Index du Forum -> l'histoire militaire -> les maréchaux, les généraux Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com